L’autoédition selon Kobo : un auteur encore plus libre ?

Après les liseuses, la société canadienne Kobo lance sa plateforme d’auto-édition, le Kobo Writing Life. De quoi concurrencer Amazon.

La société Kobo talonne Amazon. Après le succès de ses tablettes, après des promotions réussies (comme la distribution de liseuses Kobo Touch dans le métro), l’entreprise canadienne a annoncé lors de la Book Expo America, un rapport d’activité inquiétant pour son principal concurrent, le géant Amazon. Les ventes de liseuses Kobo ont ainsi augmenté de 160%. Mais la société ne compte pas s’arrêter là et lance sa propre plateforme d’auto-édition, le Kobo Writing Life, pour venir concurrencer le KDP d’Amazon.

Des auteurs indépendants

Le Kobo Writing Life sortira à la fin du mois de juin en langue anglaise, mais la plateforme est d’ores et déjà testée par une cinquantaine d’auteurs. Elle devrait être déclinée dans d’autres langues dans les mois à venir. La société canadienne veut distinguer sa plateforme des autres par la grande liberté laissée aux auteurs. Ces derniers choisiront tout, de la mise en forme de l’eBook aux outils de promotion. Ils fixeront également le prix à leur guise. Les auteurs seront libres de vendre leurs eBooks dans n’importe quelle librairie numérique, mais ils toucheront 10% de droits d’auteur supplémentaires s’ils choisissent le Kobo Writing Life.

Une plateforme transparente

Kobo lance également l’argument de la transparence. Le Kobo Writing Life possédera une fonctionnalité qui permettra aux auteurs de suivre les ventes de leurs eBooks. Des statistiques et des graphiques informeront les auteurs des progrès de la commercialisation de leurs livres. Ils auront la possibilité de consulter les ventes par jour, par pays et les titres qui se vendent le mieux. Les auteurs pourront également se rapprocher de leurs lecteurs via Kobo Author. Cette application permet aux auteurs de laisser des « commentaires » à certains passages du livre sur leur état d’esprit en écrivant la scène ou une anecdote autour d’un personnage. Lorsque les lecteurs lisent l’eBook, une petite icône de l’auteur apparaît, indiquant que ce dernier a laissé un commentaire. Libre au lecteur de choisir de la lire ou non. En plus d’une nouvelle plateforme, l’entreprise Kobo serait-elle en train d’apporter un nouveau mode de lecture ?

Sources :
Kobobooks.com
Goodereader.com

 

Partagez cet article

4 thoughts on “L’autoédition selon Kobo : un auteur encore plus libre ?

  1. Pingback: Kobo lance sa propre plate-forme d’auto-publication : Writing Life | M.I.A - Le Blog

  2. Alan DOVIL

    Bonjour,

    Je viens aux nouvelles concernant la création d’un service de correction de conseil littéraire pour les manuscrits des aspirants écrivains (comme moi). Ce service devait être disponible sur enviedecrire.com, à partir du mois de juin.

    Bien cordialement,
    Alan DOVIL.

    Reply
    • Estelle

      Bonjour Alan,

      Nous avons en effet pris un peu de retard, mais le mois de juin n’est pas terminé et nous pouvons encore tenir notre engagement 😉

      Reply
  3. karcher

    le problème avec amazon c’est qu’ils proposent aux écrivains de publier leurs livres et vous censure pour une raison qui leur est propre.Vous n’avez alors pas atteint le seuil de vente et il ne vous rémunère pas tout en empochant les royalties de leur côté. Si ce n’est pas une arnaque, cela y ressemble

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.