L’auteur au service du texte

Et si vous décidiez de considérer le texte que vous écrivez comme un être vivant ? Cette technique vous permettra de dialoguer avec lui et de surmonter vos blocages.

Votre texte est comme un être vivant. En tant qu’auteur, votre objectif devrait donc être de le servir et de faire ce qu’il désire, d’être son instrument. Quand vous écrivez, le flux des mots depuis votre esprit jusqu’à la page peut être stoppé pour deux raisons différentes. La première : si vous essayez de forcer l’histoire à faire ce qu’elle ne veut pas faire. Et la seconde : si vous n’êtes pas prêt à affronter le thème et les émotions abordés par votre texte.

Des réponses imaginatives

Pour éviter les blocages, essayez donc de développer une  véritable relation avec le texte que vous êtes en train d’écrire, comme s’il s’agissait d’une personne en chair et en os. Au début de chacune de vos sessions d’écriture (surtout si vous avez du mal à avancer) posez à haute voix ces questions à votre texte : Que veux-tu faire ? Où veux-tu que j’aille ? Pourquoi avances-tu au ralenti ? Au premier abord, cette pratique peut sembler un peu étrange, mais elle permet bien souvent d’obtenir des réponses très imaginatives. Par exemple : « Cette scène est ennuyeuse. Pourquoi est-ce que tu veux que je fasse cela. » Ou encore : « Cette scène est pleine d’artifices, pourquoi est-ce que tu n’abordes pas le sujet de façon plus sincère ? »

Cette technique est simple à mettre en pratique. Et si vous l’intégrez dans votre routine d’écriture, elle vous évitera bien souvent d’écrire des passages inutiles ou pas très authentiques. Essayez !

Découvrez d’autres techniques pour surmonter les blocages :
Les conseils d’écrivains pour surmonter l’angoisse de la page blanche
Surmonter l’angoisse de la page blanche
 
 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.