Hachette va traquer les pirates numériques

Le groupe d’édition français a signé un contrat avec Attributor, une entreprise américaine spécialisée dans la détection des hébergeurs de fichers pirates.

Les hostilités sont officiellement déclarées entre Hachette Livre et les pirates du web. Le groupe d’édition a en effet annoncé la semaine dernière avoir conclu un accord avec Attributor, une société américaine dont la spécialité est de débusquer les hébergeurs de contenus piratés. L’objectif est clair : « protéger les ventes de livres numériques », sur lesquelles la direction mise beaucoup dans un futur proche, et « défendre les droits d’auteur ».

Concrètement, Attributor « scanne le web en permanence et repère toutes les infractions. Dès qu’il en remarque une, il utilise une ‘technologie d’identification sophistiquée’ pour remonter jusqu’à l’hébergeur du contenu piraté, explique Paul Loubière, de Challenges. Les sites concernés ont ensuite le choix entre cesser leurs activités ou se retrouver au tribunal. » 

« Un big brother tentaculaire »

Cette démarche, comme le souligne le journaliste, marque un changement d’ère dans la lutte contre le piratage : au lieu de protéger les oeuvres, on patrouille le web 24 heures sur 24, comme on le fait avec des caméras de surveillance dans l’espace public physique (rues, magasins, etc.). Une perspective qui ne semble pas l’enchanter, puisqu’il y fait référence en parlant d’un « big brother tentaculaire ignorant les frontières ». Paul Loubière craint aussi que la technique ne soit inefficace, étant donné « l’habileté des pirates ».

Pour Nicolas Gary, d’ActuaLitté, le problème ne vient pas des pirates, mais plutôt des tarifs des livres numériques en France. S’il reconnait l’importance de la protection des oeuvres et celle des droits d’auteur, il estime que les maisons d’édition hexagonales devraient surtout mettre en place « une offre légale [d’ebooks] financièrement attractive ». Une stratégie qui, selon lui, serait « sûrement » aussi plus économique pour les éditeurs.

(d’après Challenges et ActuaLitté)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.