Gallimard fête ses 100 ans de manière magistrale

Nées en mai 1911, les éditions Gallimard ont décidé de fêter cet anniversaire en grande pompe tout au long de l’année.

Un siècle d’édition, cela se fête! Gallimard a déployé les grands moyens à cette occasion. Les festivités débuteront dès le 10 février et autant vous dire qu’on ne sait déjà plus où donner de la tête. Un numéro spécial de La NRF, Le roman du XXe siècle, sera tout d’abord publié, dans lequel une trentaine d’écrivains publieront un texte sur ce qui est pour eux le roman représentatif du XXe siècle.

Du 22 mars au 3 juillet, une exposition qui s’annonce incontournable se tiendra à la BNF, et s’accompagnera d’un catalogue : Gallimard, 1911-2011, un siècle d’édition.

Des correspondances inédites

Les grandes figures de la maison ne seront pas en reste : Hommage à Claude Gallimard (fils de Gaston Gallimard, le fondateur de la maison) sera l’occasion de découvrir la correspondance entre l’éditeur et son père Gaston, ainsi qu’avec son cousin Michel et des auteurs. Une façon de mettre en lumière le rôle important qu’il a eu dans la maison.

Et en mai paraîtront trois volumes de correspondance entre Gaston Gallimard et les écrivains Jean Paulhan, André Gide et Jean Giono. A propos des auteurs phares de la maison, sera publié le 31 mars un ouvrage de photographies, Portraits pour un siècle. Cent écrivains.
Une visite guidée de la maison

Des lectures seront organisées dans les théâtres de la ville de Paris, la semaine du 28 mars au théâtre de l’Odéon et le 11 avril au théâtre du Vieux-Colombier. Toujours pour les Parisiens, d’avril à juin les vitrines de la très littéraire station de métro Saint-Germain-des-Près seront décorées aux couleurs de la maison.

Un documentaire de William Karel sur la maison, Gallimard, le Roi Lire, sera même diffusé sur Arte le 21 mars.

Une visite guidée des locaux de la maison d’édition, le célèbre 5, rue Sébastien-Bottin, où Camus et Queneau ont eu leurs bureaux, sera organisée et dirigée par l’écrivain et éditeur Roger Grenier.

Sans compter que cette année de festivités pourrait être l’occasion de voir la rue rebaptisée rue Gaston-Gallimard. Un beau cadeau d’anniversaire!

(D’après Livres hebdo)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.