VIDÉO Frédérique Martin : écrire un roman épistolaire

Frédérique Martin est l’auteure du roman Le vase où meurt cette verveine (Belfond, 2012). Dans ce roman épistolaire, un couple se retrouve séparé après 56 ans de vie commune. Pour garder le lien, ils s’échangent des lettres. « Le point de départ de ce roman est une chanson de Maxime Leforestier qui s’appelle Les lettres, explique Frédérique Martin. Elle raconte la correspondance entre un mari et une femme séparés pour la première fois de leur vie par la guerre de 14. Cette chanson m’a beaucoup touchée et a appelé en moi la nécessité d’écrire sur la séparation, un thème que je portais depuis un certain temps. »

Dans cette vidéo (durée 2:28), Frédérique Martin explique comment elle a réussi à écrire ce roman épistolaire composé de lettres dans lesquelles le narrateur dit toujours « je », tout en réussissant à passer d’un personnage à un autre.

http://www.dailymotion.com/video/xtqqv5

Frédérique Martin est également chroniqueuse pour le site Enviedecrire.com. Retrouvez toutes ses chroniques dans lesquelles elle décrit son processus d’écriture sur cette page.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.