Evitez les clichés littéraires

Ces yeux sont bleus comme l’océan et ses cheveux blonds comme les blés. Vous avez tous un jour lu une phrase qui ressemblait à celle-ci. Ce genre de phrase tellement clichés que tout le monde pourrait en deviner la fin. Ou bien ces situations d’une banalité affligeante dont on connaît le déroulement dès l’entrée en scène des protagonistes…  Certaines situations sont ainsi génératrices de descriptions attendues. Parmi celles-ci : le repas au restaurant, le traumatisme d’enfance ou encore la scène de sexe.

Pour apprendre à décrypter ces clichés et à les éviter : retrouvez l’article de fluctuat.net : 10 clichés littéraires à éviter.

(crédit photo : © magann – Fotolia.com)

Partagez cet article

5 thoughts on “Evitez les clichés littéraires

  1. Laurent

    L’article de Fluctuat est assez amusant.

    Le cliché c’est en somme le beurre de la littérature, ça met du liant. Mais s’il en y a trop c’est écoeurant, et ce n’est pas bon pour les artères.

    Reply
  2. Samarah

    Alors « poil de carotte »,  » les malheurs de Sophie », « vipère au poing » et « les misérables » sont de mauvais bouquins… Lire un livre où les personnages sont nés dans du coton avec une vie en rose, c’est plutôt rare… C’est l’article qui suit, qui me semble un beau cliché… C’est ce que l’on fait des soit-disant « clichés » qui font un livre acceptable.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.