Etes-vous prêt à lire les 5 oeuvres littéraires les plus complexes ?

Virginia Woolf

Virginia Woolf

En 2009, le site internet The Millions a publié la liste des dix livres les plus complexes. Ils devaient être « pénibles à lire en raison de leur longueur, de leur syntaxe, de leur style, de leur structure, de leur aspect expérimental ou de leur abstraction ». Nous vous présentons dans le désordre cinq oeuvres retenues… Aurez-vous le courage de les lire ?!

– Le Bois de la nuit (ed. Seuil), de Djuna Barnes. Selon T.S Eliot, ce livre « demande quelque chose que le lecteur ordinaire n’est pas préparé à donner« . Dans la préface du roman, il décrit ainsi l’étrange sentiment provoqué par ce roman : « Dire que Le Bois de la nuit séduira d’abord les lecteurs de poésie ne signifie pas que ce n’est pas un roman, mais que c’est un si bon roman que seules les sensibilités exercées à la poésie pourront l’apprécier tout à fait. » Sinueuse et baroque, cette oeuvre fourmille d’idées éparpillées dans une riche collection de monologues et de descriptions. Le personnage du Dr. Connor nourrit le roman de sermons incohérents, drôles et parfois désespérants.

La Promenade au phare (ed. Stock), de Virginia Woolf. La lecture de ce livre est complexe d’un point de vue intellectuel comme psychologique. En effet, le roman est surtout composé de pensées et d’observations des personnages principaux et délaisse presque toute action. Dans ce concert de voix, les lecteurs ne savent pas vraiment qui est le narrateur. Ils sont également noyés dans des esprits aux rythmes et manières de penser différents. Comme pour bon nombre de modernistes, vous n’avez qu’une issue pour lire : lâcher prise et laisser la prose vous conduire. Ne tentez pas de tout comprendre au sens strict du terme.

Américains d’Amérique (ed. Stock), de Gertrude Stein. Ce livre raconte l’histoire d’une famille sur trois générations. Il constitue une méditation philosophique et poétique sur l’identité. Son style ? Répétitions et vocabulaire appauvri. Vous devez accepter de fournir des efforts pour lire ce roman expérimental ! Soit vous le trouverez extrêmement rebutant, soit vous serez hypnotisé.

La Reine des fées, d’Edmund Spenser. Profondément allégorique, ce texte ne répond à aucun schéma narratif classique. Il n’a également aucun sens équivoque, ce qui le rend très riche. Vous risquez d’oublier le fil du texte durant la lecture mais ne vous inquiétez pas : vous ne serez pas le seul ! Malgré son étrange structure et sa langue tortueuse, La Reine des fées demeure un chef-d’oeuvre de poésie.

Clarisse Harlowe, de Samuel Richardson. C’est du lourd, au sens propre comme figuré ! 1 500 pages vous attendent, et pas seulement pour des moments d’euphorie littéraire. Son contemporain Samuel Johnson a ainsi déclaré que vous pourriez vous pendre si vous lisiez ce livre uniquement pour l’intrigue… Vous voilà averti ! Mais cette insuffisante tension narrative est équilibrée par une analyse psychologique profonde. A ce jour, Richardson est toujours le maître du roman psychologique. Il n’épargne rien à ses lecteurs : la déshumanisation de Clarisse par sa monstrueuse famille et les tourments sadiques qu’elle subit constituent une expérience de lecture particulièrement bouleversante.

Et vous, quel a été le livre le plus complexe que vous ayez lu ?!

(Source : Publishers Weekly ; Crédit photo : Biography)

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services 317x317

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Vous voulez être accompagné dans votre travail d’écriture ?

accompagnement litteraire rectangle

Ne restez pas seul(e) face à votre ordinateur. Un conseiller littéraire vous accompagne pour mener à bien votre projet d’écriture. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.