Eragon a d’abord été autoédité

L’héritage, ultime tome de la saga à succès Eragon est sorti le 20 avril. Une saga aujourd’hui vendue à 33 millions d’exemplaires qui a débuté par de l’autoédition.

Considéré comme le jeune héritier de J.R.R. Tolkien, Christopher Paolini a engendré, à 28 ans, une épopée d’heroic fantasy qui s’est vendue à 33 millions d’exemplaires dans le monde. Le quatrième et dernier tome de la saga, L’héritage, a été publié en France aux éditions Bayard le 20 avril 2012. Edité à 320 000 exemplaires, le livre connaît un très grand succès puisqu’à peine une semaine après sa sortie, 15 000 copies supplémentaires ont dû être imprimées.

Un parcours atypique

L’auteur, passionné par les dragons et l’univers de la fantasy, commence très tôt à écrire. Il avoue que s’il a eu le temps, dès l’âge de 14 ans, de lire autant et d’écrire, c’est parce qu’il n’allait pas à l’école. En effet, sa mère lui faisait cours à domicile. Lorsque Christopher termine son premier manuscrit, son père l’autoédite. Ils vont alors faire la tournée des librairies du Montana (où ils vivent) pour faire connaître le livre. La maison d’édition américaine Random House découvre alors le roman et décide de le publier, après avoir fait retravailler Christopher. Par exemple, le héros s’appelait initialement Kévin, un prénom peu adapté à l’heroic fantasy…

Sources :
Le Figaro
La Voix du Nord

Partagez cet article

One thought on “Eragon a d’abord été autoédité

  1. Pingback: Qui fait la littérature, l’éditeur ou l’auteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.