Seulement 5% des Français lisent des livres numériques

Les résultats du premier baromètre sur les usages du livre numérique ont été publiés à l’occasion du salon du livre de Paris. Une pratique encore timide qui complète la lecture traditionnelle sans la remplacer. 

Le 16 mars 2012, la Société Française des Intérêts des Auteurs de l’Ecrit (Sofia), le Syndicat National de l’Edition (SNE) et la société des Gens De Lettres (SGDL) ont rendu publics les résultats du premier baromètre sur les usages du livre numérique. L’enquête, menée par OpinionWay, entend se renouveler chaque année, afin de devenir un baromètre de référence pour le secteur du livre, en pleine évolution.

Le livre numérique en complément du livre traditionnel

L’enquête, effectuée sur un échantillon d’environ 2 000 Français et 500 utilisateurs d’ebooks, a révélé que la pratique numérique était encore peu répandue. Seulement 5% de la population française âgée de plus de 18 ans déclarent avoir déjà lu, en intégralité ou en partie, un livre numérique. Mais même chez ce petit nombre d’usagers, la lecture d’ebooks ne vient pas remplacer la lecture traditionnelle. Les trois quarts de ces lecteurs comptent consommer autant, sinon plus de livres imprimés à l’avenir. Ces lecteurs sont en effet déjà de gros consommateurs de livres. Le numérique n’apporte donc pas de nouveaux lecteurs mais de nouvelles pratiques. Parmi les 95% qui n’ont pas encore testé la lecture sur ebooks, 5% projettent de le faire tandis que 90% ne l’envisagent pas.

Lecture gratuite, illicite ou légale

Parmi les trois principaux avantages des ebooks avancés par les lecteurs de livres numériques, on retrouve la mobilité, la facilité de stockage et le prix. En effet plus de la moitié des lecteurs d’ebooks les acquièrent gratuitement. De fait, bon nombre d’oeuvres du domaine public sont facilement accessibles grâce à la lecture numérique, mais le téléchargement illégal touche aussi les ebooks. Un lecteur de livres numériques sur cinq reconnaît avoir déjà eu recours à une offre illégale. Ce qui ne représente, selon cette enquête, qu’environ 1% de la population française.

Un basculement massif vers l’offre numérique n’est donc pas à envisager selon la SOFIA, la SNE et la SGDL. Les lecteurs sont encore nombreux à plébisciter les livres imprimés qui offrent, selon les interrogés, un confort de lecture, une variété de choix et un plaisir d’offrir.

Découvrez l’étude complète : Baromètre des usages du livre numérique

Partagez cet article

One thought on “Seulement 5% des Français lisent des livres numériques

  1. florent

    Je ne suis pas sûr que le prix soit dans les avantages. Je veux dire par là que les éditeurs ayant pignons sur rue se gardent une marge conséquente. Le prix est souvent très proche pour un ebook que pour une version papier. De mon côté, j’attribue cette apathie aux prix trop élevés.
    Mes romans sont tous à 2,99 € combien sont-ils à faire cet effort ?
    L’avenir passe par là, je pense.
    Flo

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.