En Suisse aussi on débat sur le prix unique du livre

Nos voisins helvètes ont décidé de soumettre au vote populaire la loi adoptée en mars concernant la réglementation du prix des livres.

Une première victoire pour les opposants à l’imposition d’un prix unique du livre en Suisse. Le 5 juillet dernier, ils ont déposé une pétition regroupant 58 277 signatures à Berne, la capitale. Elle ouvre ainsi la voie à l’organisation d’un référendum, comme l’exige la constitution du pays quand une motion recueille le soutien de plus de 50 000 citoyens. Celui se tiendra dans le courant de l’année prochaine (en mars ?).

Telle qu’elle est prévue, la loi, adoptée en mars après six longues années de débat, donnerait aux éditeurs le pouvoir de fixer les prix de vente. Ces tarifs seraient toutefois contrôlés par un organisme de surveillance, « Monsieur Prix », chargé de dénoncer les abus.

Lutte contre le « protectionnisme » vs « sauvegarde de la diversité culturelle »

Les contestataires, surtout alémaniques – seules 1 000 signatures ont été recueillies en Suisse francophone, dénoncent une législation trop « protectionniste » et défavorable à la concurrence. Menés par des partis politiques libéraux, une chaîne de supermarchés et une association de consommateurs, ils estiment que la réglementation, « au lieu de protéger le marché du livre, va susciter une hausse des prix qui profitera aux grandes maisons d’édition au détriment des auteurs, des libraires et des consommateurs ».

Du côté des associations des professionnels du livre en Suisse romande et alémanique, la réaction ne s’est pas fait attendre. Elles ont immédiatement publié un communiqué pour défendre la loi. « Il faut faire comprendre au peuple suisse qui aura le dernier mot (…) que la loi pour un prix unique du livre est indispensable à la sauvegarde de la diversité culturelle », lancent-elles. Elles comptent maintenant mettre en place une contre-campagne de communication auprès du public. Celle-ci s’appuiera notamment sur un site Internet et des comités locaux.

(d’après la Tribune de Genève)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.