Ecrire un roman : les difficultés les plus fréquentes

surmonter difficultesParfois, votre intrigue se heurte à certaines difficultés : une action qui s’essouffle, un personnage devient inintéressant, des transitions malheureuses… Voici quelques solutions à des problèmes qui reviennent souvent lors de l’écriture d’un roman.

L’action d’une scène s’essouffle
Vous n’arrivez pas à faire évoluer une scène d’action qui commence même à vous ennuyer. Vous pourriez passer des heures, voire des jours, à essayer de l’améliorer, mais la solution est certainement ailleurs. Si vous vous rendez compte que cette scène noie l’intrigue et la tire vers le bas, mieux vaut l’abréger. Au lieu de détailler l’action, allez droit au but. Bien sûr, on ne peut écrire un roman intégralement ainsi, mais c’est un bon échappatoire si vous vous retrouvez dans cette situation.

Un de vos personnages devient terne
Parfois, un personnage finit par manquer d’intérêt. Pour remédier à cela, ajoutez-lui un brin de folie. Pourquoi ne pas, par exemple, lui donner une obsession. En plus d’étoffer sa personnalité, cette obsession peut pimenter l’intrigue. Le côté névrosé de votre personnage avec son obsession peut être utilisé à des fins comiques ou tragiques, selon l’angle que vous choisissez.

Vous avez peur de noyer le lecteur sous un flot d’informations
Vous êtes arrivé à un point dans votre roman où un personnage fait une grande révélation, un narrateur omniscient raconte ce qu’il sait ou encore votre personnage élucide un mystère. Il y a beaucoup à dire et à expliquer et cela peut ne pas sembler naturel. Une des solutions est alors de transformer la narration en dialogue. Par exemple, faites en sorte que deux de vos personnages se disputent. Le conflit va permettre de livrer la plupart des faits au lecteur. Le conflit interne fonctionne également si votre personnage est seul.

Vous n’arrivez pas à connecter deux scènes
Si vous ne trouvez pas de transition, allez au plus simple, séparez ces deux scènes. Les chapitres sont là pour ça. Pour en savoir plus sur comment les structurer, consultez notre article : Comment déterminer les chapitres de son roman.

Vous n’avez pas de suite
Vous ne savez pas comment continuer votre histoire, vous avez tout dit sans pour autant que le roman soit fini. Ecrivez alors toutes les suites qui vous passent par la tête, même ce qui vous semble mauvais. Le brainstorming est souvent efficace. Une idée, même mauvaise peut vous faire penser à une meilleure suite. Continuez ainsi et celle-ci vous sautera aux yeux.
(Crédit Photo :  Fotolia ©davit85 )

Vous avez besoin d’aide pour écrire votre roman ?

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Faites évaluer votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Un conseiller littéraire expérimenté vous offre un retour critique, constructif et détaillé sur votre roman ou votre recueil de nouvelles pour vous aider à l’améliorer. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>