Ecrire un roman : les conseils de Martin Page

martin pageMartin Page est l’auteur du Manuel d’écriture et de survie (ed. Seuil). Dans ce livre, il offre de nombreux conseils aux écrivains. Morceaux choisis.

Ecrire, mais sur quoi ?
« Chère Daria, sois ce que tu veux du moment que tu apportes du plaisir à tes lecteurs, et à toi-même. (…) Ecris ce que tu as envie d’écrire. (…) Fais ce que tu veux et surtout ne prête pas attention à ce qu’on dira de toi et de ton travail (…) La beauté réside dans nos maladresses, nos hésitations, nos failles et nos imperfections. La beauté est partout, tout le temps et chez tout le monde. Doit-on écrire pour soi ou les autres ? « Soi-même, c’est beaucoup les autres, écrire pour soi, c’est écrire pour les autres. »

Le processus d’écriture
« Un roman n’est pas une flèche qui va dans une direction, c’est un tableau que l’on a devant soi et que l’on enrichit sans cesse. Je continue à travailler mon premier chapitre alors même que le dernier est écrit. (…) Etre écrivain, c’est aussi ne pas écrire. Marcher, lire, faire du sport ou s’allonger dans l’herbe, car après tout notre corps a des choses à nous dire. »

La gestion de l’incertitude
« Nous allons perpétuellement de moments de grande certitude à des moments de doute et d’humilité. c’est dans le jeu entre ces deux énergies que la magie opère (…) On construit une oeuvre avec le temps, et il faut nous souhaiter de n’être jamais trop sûrs de nous, tout en conservant l’élan de nos désirs. »

Faire face au découragement
« Le découragement est une étape du travail (…) une nécessité. (…) Prends le rejet comme un moyen de tester ta vocation. Acharne-toi. (…) Accroche-toi, travaille sans relâche. Le monde ne nous attend pas. Personne ne nous désire. C’est à nous de nous imposer au réel. »

Ecrire sur ses proches
« Exercer notre pouvoir dans un livre pour prendre l’avantage dans des histoires personnelles n’est pas juste (…) Pour ne pas faire de victimes, il faut agir comme le plus doué des criminels. »

Passer d’un livre à l’autre
« Il faut apprendre à recevoir les compliments, à les apprécier sans en jouir, sans en tirer prestige. (…) Le désamour (pour son oeuvre précédente) est une étape nécessaire : il permet de s’attacher à une nouvelle histoire. (…) Je construis l’histoire présente en partie contre la précédente. (…) L’éternel sentiment de nouveauté et l’angoisse des débuts sont une chance. »

Découvrez le Manuel d’écriture et de survie de Martin Page

Vous souhaitez savoir si vous êtes sur la bonne voie ?

visu-analyse-carre

Un conseiller littéraire vous donne des pistes de retravail et vous guide dans l’écriture de la suite de votre roman. En savoir +

Vous souhaitez vous autoéditer ?

aide autoedition

Pour vous, l’autoédition a un goût de liberté ! Contactez-nous et nous vous accompagnerons tout au long de la création de votre livre au format papier ou numérique. En savoir +

Partagez cet article

One thought on “Ecrire un roman : les conseils de Martin Page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.