Ecrire un roman à suspense façon 007 (2e partie)

Vous rêvez d’écrire une aventure haletante, pleine de rebondissements ? Raymond Benson a écrit six aventures de James Bond. Il vous livre quelques clés. Découvrez aujourd’hui les trois dernières étapes.

ETAPE 4 : Approfondissez vos recherches

Il s’agit de se mettre dans la peau de votre personnage… et donc de vivre pour de vrai les aventures que vous allez lui faire subir. Dans la mesure du possible (de vos moyens notamment…), visitez les endroits que vous allez lui faire visiter, goûtez la nourriture que vous allez lui faire manger, buvez les boissons que vous allez lui faire déguster, etc. « Pour écrire les James Bond, les seules choses que je n’ai pas faites, c’est coucher avec les femmes qu’il mettait dans son lit ou tuer quelqu’un », plaisante Raymond Benson. Et si vous avez besoin de renseignements techniques (sur des armes, des avions, des bateaux, etc.), n’hésitez pas à solliciter l’aide de spécialistes.

ETAPE 5 : Ecrivez une première version de votre roman

C’est le moment de reprendre le plan que vous avez écrit à l’étape trois. Armé aussi de vos notes et de vos photos, vous êtes paré pour la rédaction. Autorisez-vous à changer ce que vous aviez prévu dans l’architecture de votre récit. Après tout, c’est vous le maître à bord !

Imposez-vous un rythme d’écriture, mais essayez de terminer cette première version assez rapidement. Cette rapidité d’exécution est essentielle pour donner la tension dramatique indispensable à tout roman à suspense. Une scène par jour est un bon compromis. Cette scène peut correspondre à quelques pages ou à un chapitre entier. L’essentiel est de se rappeler qu’elle doit avoir un début, un milieu et une fin. N’oubliez pas non plus d’être précis dans les détails et de jouer sur les émotions. Pour cela, éviter les verbes faibles et ne perdez jamais de vue que votre intrigue doit être dynamique.

ETAPE 6 : Relecture détaillée !

Commencez par corriger les grosses erreurs de langue (grammaire, conjugaison, orthographe), puis entrez dans le détail. Après quelques relectures, confiez votre manuscrit à votre éditeur (si vous en avez un), mais aussi à quelques proches à qui vous faites confiance et qui sauront vous dire ce qui ne va pas. Vous pouvez aussi échanger votre texte avec celui d’un autre auteur, notamment si celui-ci connaît bien le genre du roman à suspense.

Si vous avez manqué le début : Ecrire un roman à suspense façon 007 (1ère partie)

(Crédit photo : © hs-creator – Fotolia.com)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.