Ecrire un roman à suspense façon 007 (1ère partie)

Vous rêvez d’écrire une aventure haletante, pleine de rebondissements ? Raymond Benson a écrit six aventures de James Bond. Il vous livre quelques clés. Aujourd’hui, les trois premières étapes.

 

ETAPE 1 : Esquissez votre héros ou le méchant de votre histoire

Ce que vous écrivez doit ressembler au résumé que l’on trouve en quatrième de couverture. Peu importe que votre protagoniste soit un homme ou une femme. En revanche, il faut lui donner une spécificité, quelque chose qui permettra au lecteur de s’attacher à lui et de le distinguer des milliards d’agents secrets, détectives ou officiers de police existants. Trait de caractère, habitude, élément de son passé, etc. Pour avoir la certitude d’être original, mieux vaut en tout cas avoir une bonne connaissance de ce qui a déjà été fait.

ETAPE 2 : Faites des recherches préliminaires sur le contexte

Après avoir ébauché votre héros ou son ennemi, travaillez sur le contexte dans lequel vont évoluer vos personnages. C’est un élément indispensable pour jalonner votre intrigue. James Bond, par exemple, travaille pour le gouvernement britannique, ce qui implique de connaître l’histoire du Royaume-Uni, les endroits du monde où le pays a des intérêts, etc. N’hésitez donc pas à étudier des cartes, des guides de voyage, des livres d’histoire, des articles de presse.

ETAPE 3 : Ecrivez un plan de votre intrigue

Pour chaque chapitre, un paragraphe, dans lequel on retrouve tous les éléments importants de chaque chapitre. N’hésitez pas à rentrer dans les détails de l’intrigue, en vous posant toujours les questions suivantes : cette scène découle-t-elle de manière logique de la précédente ? Mon héros peut-il se sortir de cette embûche de cette manière-là ?

Il existe différentes astuces pour instiller du suspense dans une histoire. Par exemple, commencez votre roman en plein milieu d’un combat, d’une course-poursuite, etc. Ou bien encore, imposez une limite de temps, un compte à rebours, à votre héros, cela accroîtra la tension dramatique. Terminez chaque chapitre par un rebondissement (pour donner à vos lecteurs l’envie de lire la suite). Donnez à vos lecteurs des éléments que ne possède pas votre héros, et inversement (cela attise la curiosité). Et surtout, n’oubliez pas de mettre votre héros en difficulté en permanence.

Cliquez ici pour lire la deuxième partie de cet article

(Crédit photo : © hs-creator – Fotolia.com)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>