Ecrire sans se saborder

deux mains sur un clavier, une main dans le plâtre Vous consacrez du temps à l’écriture, mais vous êtes parfois un peu découragé. Etes-vous certain de ne pas saborder votre propre travail ? Repérez les comportements ou attitudes qui vous portent préjudice… pour mieux les abandonner ensuite. Et gardez toute votre énergie pour faire aboutir vos projets !

Perdre son temps à chercher « le secret »
Les personnes qui écrivent sont souvent tentées de demander aux écrivains qui ont déjà publié quel est leur secret. En réalité, le seul et unique secret des écrivains reconnus c’est le travail et encore… le travail.

Etre obsédé par un de vos manuscrits
Croire en votre manuscrit, c’est bien. Mais cela ne doit pas vous aveugler et vous empêcher de travailler sur d’autres projets. Si un de vos manuscrits est rejeté par plusieurs maisons d’édition, il est peut-être temps de vous consacrer à l’écriture d’un autre livre…

Se focaliser sur le début… aux dépens de la fin
Certains écrivains sont victimes du « syndrome des trois premiers chapitres ». En d’autres termes, ils s’appliquent à travailler et retravailler les trois premiers chapitres… mais ne finissent jamais leur livre. N’oubliez pas que votre objectif est d’écrire un livre entier.

Procrastiner et avoir peur du succès
Cela peut paraître bizarre. Mais les êtres humains en général ont parfois peur de ce qui leur fait le plus envie. Car une fois le but atteint, il leur faudra s’attaquer à d’autres challenges encore inconnus. Rester à la même place peut ainsi avoir quelque chose de confortable et de rassurant… Pour éviter cela, faites-vous un planning d’écriture et tenez le pour finir votre livre.

Se livrer à la critique
Il est tentant de laisser des commentaires sur les blogs et les réseaux sociaux pour critiquer les écrivains reconnus ou de se plaindre des éditeurs. Mais souvenez-vous que rien n’est privé dans le cyberespace. Les éditeurs aussi surfent sur Internet…

Ne pas faire de l’écriture une priorité
Si vous voulez qu’un jour votre livre soit publié, vous devez considérer l’écriture comme un job à part entière. Concrètement, cela veut dire que vous devez parfois privilégier l’écriture plutôt qu’un déjeuner avec vos amis… Ne vous mentez pas à vous-même en attendant qu’une muse vienne à votre rencontre. Et suivez cette maxime de Thomas Edison (même s’il n’était pas écrivain) : « Le génie est fait de 1% d’inspiration et de 99% de transpiration. »

Ne pas avoir de vie hors de l’écriture
Attention, que l’écriture soit votre priorité ne veut pas dire qu’il n’y a que l’écriture dans votre vie ! Vous ne devez pas vous couper du monde extérieur car vous avez besoin de vivre de nouvelles expériences pour enrichir vos écrits.
(Crédit photo : © RioPatuca Images)

Vous avez besoin d’aide pour écrire votre roman ?
Nous sommes là pour vous aider !

Faites corriger
votre manuscrit 

Vous avez fini d’écrire votre livre et vous souhaitez envoyer un manuscrit clair et « propre » à des maisons d’édition ? Confiez votre texte à nos correctrices. Elles débusquent les erreurs d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, les fautes typographiques, les lourdeurs et les répétitions. Elles peuvent également vous proposer des améliorations de style, de vocabulaire ou de niveau de langue.  En savoir +

Faites évaluer
votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Vous avez fini d’écrire votre roman ou votre recueil de nouvelles ? Vous souhaitez bénéficier d’un regard critique et constructif sur votre texte pour savoir s’il est abouti ? Le diagnostic de votre manuscrit est une analyse détaillée qui vous permettra d’améliorer votre texte. Votre conseiller littéraire vous explique ce qui « fonctionne », ce qui ne « fonctionne » pas, pour quelles raisons et vous donne des pistes de retravail. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.