Des coffrets « tout-en-un » pour l’autoédition

Editer ses propres livres n’est pas une mince affaire. Des plateformes numériques proposent leur aide. Mais leurs offres ne convainquent pas tout le monde.

Comme l’explique Eric Fletcher, photographe canadien qui recourt à la méthode, « l’autoédition est un boulot qui ne fait que commencer quand on vous livre les exemplaires imprimés sur le pas de votre porte. »

Production, promotion, autorisations légales, financement… ne sont que quelques unes des étapes à franchir. « Et il faut s’assurer de bien faire les choses, ça demande énormément de temps et d’énergie », confirme Eric Fletcher.

Coffrets tout-en-un

Afin d’aider ceux qui ont décidé de se lancer, quelques éditeurs ont mis en place des solutions. Ainsi sont nées les plateformes CreateSpace (développé par Amazon), Abbott Press (lancé par le Reader’s Digest) ou Authors Solutions. Toutes trois prétendent offrir aux auteurs aventureux des « coffrets tout-en-un » d’aide à l’autoédition, avec graphistes pour la couverture, correcteurs pour la grammaire et le style et publicitaires pour la promotion.

« La frontière entre l’édition traditionnelle et l’autoédition est en train de s’estomper, analyse Caleb VanDeman, de Abbott Press. Car de plus en plus d’auteurs se tournent vers l’autoédition pour garder la mainmise sur leur travail. » Et cette solution, méprisée à ses débuts, commence à gagner le respect. Au point d’ouvrir de nouvelles perspectives pour certains, comme Amanda Hocking.

Risques de déconvenue

Aurélie Vasseur, elle, reste pour le moment très sceptique. « Éditer des livres électroniques sur Amazon et Abbott garantirait une large audience. En réalité, la quantité d’acheteurs n’est pas assurée », attaque-t-elle. Elle regrette aussi la politique des tarifs pratiqués par les plateformes : le premier prix pour réaliser un livre (384 dollars, soit 263 €), le supplément pour apporter une modification (39 dollars, soit 27 €) ou les problèmes liés au droit d’auteur.

« Chez Abbott, l’auteur peut recevoir « 50 % des paiements reçus de la vente, moins les frais de distribution et de la technologie, les taxes et les retournes », raconte-t-elle. Mais des forums relatent des déconvenues d’ayants droit ayant reçu moins de 10 % de la vente de leur livre. » Bref, pour elle, pas de quoi faire rêver.

Et revoilà les DRM

Sans compter, ajoute Mercy Pilkington, que se pose toujours la question de la gestion des droits numériques – les fameux DRM. Même si, selon elle, des logiciels comme Calibre permettraient de rendre compatibles les fichiers avec n’importe quel matériel, y compris celui qui n’est approuvé par l’éditeur.

Lire aussi : Simplifier l’accès au numérique

Partagez cet article

2 thoughts on “Des coffrets « tout-en-un » pour l’autoédition

  1. bregman

    Pour être en plein dedans et avoir comparé les différents services accessibles, je peux dire que l’autoédition est une entreprise très énergivore mais malgré tout la plus belle aventure qui puisse être. Méfiance quand même : les services proposés relèvent parfois un peu du compte d’auteur déguisé et il faut bien tout calculer et anticiper les problèmes si l’on souhaite tirer son épingle du jeu. En tout cas, l’avantage est de tout pouvoir maîtriser, de la mise en page à la couverture dans un premier temps, puis au niveau marketing par la suite. (même si les moyens dont on dispose sont purement anecdotiques comparés à ceux d’une maison d’édition, même de tout petit format !) Encouragements pour ceux qui se sentent tentés, et qu’ils n’hésitent pas à me contacter pour plus de tuyaux.

    Reply
  2. carlin denise

    c’est très gentil de votre part de proposer votre aide. J’ai moi-même pensé à l’autoédition, mais je ne m’en sens pas l’énergie, surtout, après plus d’un an d’écriture!!!
    Je me sui aperçue que ce monde de l’édition était vraiment un monde de requins, et il faut vraiment faire attention à chaque pas de ne pas se faire dévorer une jambe…Cela forge le caractère et donne de l’expérience!! Je sais ce que je veux et surtout ce que je ne veux plus.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.