Des boot camps d’écriture

Aux Etats-Unis, on propose des week-end d’écriture intensive basés sur le modèle du « boot camp ». Au programme, pas de pompes, mais des exercices d’écriture.

Pour les écrivains qui cherchent des conseils d’écriture et des corrections à apporter à leur manuscrit, en France, il y a Envie d’Ecrire. Aux Etats-Unis, il y a les camps d’écriture intensive. Baptisés « Novel Writing Boot Camp », ces stages d’un week-end, inspirés des camps d’entrainement militaire, proposent aux participants de revoir leurs textes et les corriger d’après les conseils des « instructors ». Ces sergents-instructeurs ne vous crieront pas dessus comme dans le film Full Metal Jacket, du moins c’est ce que précisent les brochures. Ces professionnels sont, pour la plupart, des auteurs de best-sellers, qui ont vu dans ces séminaires intensifs, un bon moyen d’assurer leur retraite.

Une publication à la clé ? 

Le « boot camp » de l’Association des Auteurs Chrétiens propose un week-end de deux jours pour 795 $ (600 €). Les participants seront entraînés à construire une intrigue captivante et des personnages denses. Les places sont limitées à 40 par week-end, pour permettre « des face-à-face productifs avec les sergents instructeurs ».

Selon leurs besoins, les auteurs peuvent préférer les séminaires de David Farland, qui propose plusieurs formules. Du simple stage « Ecrire un roman en deux jours » au « Death camp » (littéralement camp de la mort) d’une semaine, il y en a pour tous les goûts. Les prix varient eux aussi, allant de 175 $ (133 €) pour le week-end d’écriture jusqu’à 600 $ (456 €) pour les plus téméraires qui optent pour le « death camp ».

Des prix exorbitants comme gage de qualité ? Si l’on en croit les témoignages sur leur site, vous publierez à coup sûr votre roman après ces stages intensifs. Mais pas de « publié ou remboursé », l’édition de votre roman n’est pas garantie. On vous propose simplement d’améliorer votre écriture. Jusqu’où iront-ils pour profiter d’auteurs en quête de publication ?

Les "Boot Camp instructors" James Scott Bell, Jerry B. Jenkins et Dennis E. Hensley

 

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.