Des auteurs écrivent pour soutenir « Occupy Wall Street »

Plus d’un millier d’auteurs, dont Salman Rushdie, ont apporté leur soutien à ce mouvement de protestation contre le système financier mondial. Tous ont signé une pétition, mais certains ont aussi écrit des textes, des poèmes, etc. 

Il a suffi d’un tweet de Salman Rushdie pour que tout démarre. Dimanche 9 octobre, l’écrivain indo-britannique publiait sur le réseau social un message de soutien au mouvement new yorkais « Occupy Wall Street », qui proteste contre le capitalisme et le système financier mondial. Depuis lors, des écrivains de tous horizons ont commencé à se mobiliser en sa faveur.

Ainsi, un site Internet, Occupy Writers, a été créé par un auteur, Jeff Sharlet, et une journaliste, Kiera Feldman. Pour tout contenu, il propose pour le moment une pétition, signée par près de 1 200 écrivains. Parmi eux, Salman Rushdie bien sûr, mais aussi Noam Chomsky, Michael Cunningham (Les heures) ou Ann Patchett (Bel Canto).

« Célébrer les progrès de ce mouvement en développement »

Mais les écrivains n’en restent pas là. Certains ont décidé de mettre leur plume au service de la cause d’ « Occupy Wall Street ». Ainsi, Alice Walker, ancienne lauréate du prix Pulitzer pour son roman La couleur pourpre, a-t-elle composé un poème intitulé « Le monde que nous voulons, c’est nous », dans lequel elle célèbre la notion de solidarité et rappelle que « 99 % de la population mondiale refuse d’oublier les autres ».

Selon une porte-parole du mouvement, Salman Rushdie devrait lui aussi apporter sa contribution au site, dont l’objectif, à terme, est bien de « célébrer et [d’]écrire sur les progrès de ce mouvement en développement ».

(Source : TV5 Monde)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.