Découvrez la lauréate de notre concours d’octobre, Marie-Hélène Branciard !

branciardMarie-Hélène Branciard est notre auteure du mois d’octobre grâce à sa nouvelle Vendredi ou les larmes du Pacifique. Elle a publié son premier roman intitulé Les loups du remords aux Editions Black-Ebook en 2012. Elle tient également un blog dédié au journalisme, au web-design et à l’écriture depuis 2000. Nous lui avons posé quelques questions à l’occasion de sa victoire.

Pourquoi écrivez-vous ?
J’écris principalement pour échapper à la réalité… Sans l’écriture et la lecture, j’aurais du mal à exister. Écrire me permet de me réfugier dans une bulle, hors du temps, hors de tout. Et puis, si l’on oublie les moments difficiles – feuilles chiffonnées qui jonchent le sol, pages blanches, échecs auprès des éditeurs…  – écrire procure des sensations incroyables. C’est pour cela surtout que je m’adonne à cette activité. Pour retrouver à chaque fois cette excitation quand l’idée prend forme, quand les personnages existent enfin, quand une tournure de phrase m’étonne… je vis alors à 100%. Quand j’écris un roman, chaque matin, je retrouve ma bande d’amis avec qui je vais passer quelques heures en oubliant tout le reste.

Comment travaillez-vous vos textes ?
J’écris un premier jet à la main sans faire de plan. J’essaye d’improviser, de me surprendre.  Une fois que j’ai suffisamment de matière et quelques idées qui me paraissent intéressantes, je laisse reposer. J’attends le lendemain avant de m’y remettre. Entre-temps, si mon travail me le permet, je pars pour une longue marche. J’emmène un carnet et un stylo et je prends des notes au cas où une idée surgisse.  Le soir, juste avant de m’endormir, je relis mon texte. C’est très important.
Le lendemain, je tape ce que j’ai écrit à la main la veille en le modifiant et en le complétant. Durant cette étape, je n’attache pas trop d’importance au style, j’essaye juste d’écrire correctement.
Une fois le récit en place, je m’attaque  au style : je chasse les adjectifs et adverbes inutiles, je cherche les défauts (répétitions, lourdeurs, clichés…), je supprime, j’écourte, je déplace, je remplace… Puis, j’imprime mon texte et je le relis à haute voix pour corriger les problèmes de rythme. C’est souvent lors de cette étape que je pense à un titre. Une fois celui-ci trouvé, c’est presque terminé.  J’attends généralement quelques jours avant de relire une nouvelle fois mon texte et de le modifier. J’essaye d’améliorer la chute, de rendre l’ensemble plus fluide, plus percutant. Je demande enfin une relecture à quelques personnes de confiance et je corrige en fonction des remarques et critiques.

Réfléchissez-vous déjà à un prochain récit ?
Je travaille sur un deuxième roman qui est presque terminé, et sur le « making of » de mon premier roman Les loups du remords. L’idée du making of m’est venue en triant les notes et brouillons de mon premier roman. J’avais également dessiné des couvertures, quelques croquis… et cela m’a donné envie de raconter comment est née cette histoire : les personnages, les musiques qui m’ont accompagnée, les auteurs, livres et BD qui m’ont inspirée… Ce making of sera publié sur mon site. J’écris également un texte de Science Fiction en littérature jeunesse : l’histoire d’une journaliste qui vit en 2612 et qui remonte le temps pour alimenter ses chroniques…

Quel est votre genre littéraire favori ?
Les romans, classiques et polars, et plus particulièrement la littérature nord- américaine (Scott Fitzgerald, John Fante, Jay McInerney, Carson McCullers, Raymond Carver…).

Depuis combien de temps écrivez-vous ?
J’écris sérieusement depuis que j’ai 25 ans. J’ai alors commencé à rédiger des nouvelles et à lire des livres en prenant des notes.
Quelques dix ans plus tard, j’ai entamé un premier roman…

Un livre en particulier a-t-il été source de votre goût pour l’écriture ?
Pas vraiment un en particulier, même si Demande à la poussière de John Fante m’a beaucoup impressionnée et inspirée quand j’ai commencé à écrire…

Découvrez son texte !

Vous pouvez retrouver Marie-Hélène Branciard sur les réseaux sociaux :

Twitter et Facebook : Les Loups du remords et Mhb Numerik.

Partagez cet article

6 thoughts on “Découvrez la lauréate de notre concours d’octobre, Marie-Hélène Branciard !

  1. Elisa Romain

    Bonjour,

    J’ai beaucoup aimé ce texte qui figurait en bonne place dans mes trois favoris pour ce concours. Je vous félicite pour cette victoire méritée et vous souhaite bonne chance pour votre second roman.

    Cordialement.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.