David Forrest, auteur auto-édité à succès

En mai 2011, David Forrest a auto-édité en version numérique son premier roman En série – journal d’un tueur. Après deux mois, « à sa grande surprise », il s’en était déjà vendu 500. Depuis, les ventes ont explosé et culminent à 13 000 exemplaires. David Forrest propose également une version papier en impression à la demande de ce premier roman qu’il a récemment fait traduire pour le commercialiser sur les plateformes d’auto-édition américaines. Sur son blog, il présente également des nouvelles, ainsi que son tout nouveau roman : Légion (juillet 2012). A ce jour, David Forrest estime le cumul de ses ventes à environ 21 000 exemplaires. Mais cette belle histoire est-elle un cas isolé ou une preuve que l’auto-édition numérique commence à fonctionner en France ?

Cette vidéo est un extrait de la table-ronde organisée le 25 octobre 2012 par Le Labo de l’Edition et animée par la journaliste littéraire Karine Papillaud sur le thème : « Profession : écrivain à l’heure du web ».
(durée de la vidéo : 3:20)

http://www.dailymotion.com/video/xuyqxj

 

 

Partagez cet article

8 thoughts on “David Forrest, auteur auto-édité à succès

  1. Chris

    Ha Ha ha ! Il y a dbeaucoup d’auteurs autoédités en numérique (dont certains proposent aussi une version papier) Et il y en aura de plus en plus. Certains atteindront des chiffres inouïs et feront des jaloux, d’autres s’installeront dans le temps ! l’Un n’empêchant pas l’autre.
    Ce qui m’amuse dans tout ça c’est que la presse « Littéraire » va se fixer sur les chiffres ~ Ah les chiffres ! Ça a un pouvoir de fascination dans le Capital ! 😉
    Pour ceux que l’auto-publication intéressent : lecteurs, auteurs, prestataires de services, il y a déjà et il y aura tjs Le baiser de la mouche : http://lebaiserdelamouche.wordpress.com/2012/10/23/pourquoi-en-numerique-cherche-prestataires-de-services-ebook-pour-entretiens/
    Et toutes mes félicitations à David Forrest ! Chez les auto-publiés on le connait et on l’aime bien !

    Reply
  2. Jarode

    Je vois le « schmilblik » numérique évolué extrêmement vite. En plus des publications super soniques en tous genres auto-édité ou à compte d’éditeur. Personnellement, je trouve ça bien pour celui qui s’est donné pour réussir. Parfois comme toi, David, une surprise arrive. Les gens ne sont pas naïfs, si c’est mauvais, le lecteur ne lit pas…Donc j’aime bien, même si je ne t’ai pas lu, quand une « affaire » marche quand on l’a voulu, un peu quand même. Au final, oui, buzz et réussite littéraire est possible, sans trop rentrer dans le débat. Je te dis bravo, ça te permet de poursuivre une passion et reconnue apparemment. Bonne continuation.

    Reply
  3. Fred du blog "Ecrire... et s'enrichir !"

    Merci pour cette interview !
    C’est agréable d’avoir le témoignage d’auteurs qui réussissent avec l’auto-édition.
    Et avec le temps, à l’instar de ce qu’il se passe aux Etats-Unis, ce genre de témoignage sera de plus en plus fréquent en France.
    Le milieu de l’édition est en pleine mutation, et aujourd’hui, grâce aux nouvelles possibilités qui s’offrent aux auteurs, l’auto-édition propose une alternative de choix à l’édition traditionnelle, avec des avantages certains.
    L’exemple de David Forrest est très intéressant, et prouve qu’en partant de l’anonymat général, on peut réussir, en oubliant des ouvrages de qualité, et notamment grâce au blogging qui permet de se rapprocher de ses lecteurs, de communiquer avec eux et d’établir une relation de confiance.
    A bientôt, Fred

    Reply
  4. Philippe Autrive

    Bravo David Forrest, finalement la détermination dans un projet d’édition c’est l’indépendance. Ici l’écriture se démocratise et s’ouvre au plus grand nombre et c’est tant mieux.

    Pour ma part, pour mon roman  » Au péril de ma vie, restez prudent  » j’ai choisi de mettre en musique mon roman:

    http://youtu.be/bWmLOX-jaV0

    Bien à vous.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.