Dan Brown, aussitôt lu, aussitôt rendu

Dan Brown est l’auteur le plus donné dans les librairies Oxfam. Quels sont ces auteurs qu’on achète mais qu’on ne garde pas ?

Les librairies Oxfam sont des boutiques solidaires qui offrent une seconde vie à des livres donnés par les particuliers. Dans les boutiques de Grande-Bretagne, l’auteur le plus donné est pour la troisième année consécutive Dan Brown.

Des auteurs à succès qu’on ne garde pas

On retrouve dans les auteurs les plus donnés, des abonnés aux best-sellers : Stephenie Meyer en quatrième position, Stephen King est sixième et JK Rowling neuvième. Les livres de ces auteurs connaissent une seconde vie sans pour autant que la popularité des écrivains baisse. En effet, si Stephenie Meyer est dans la liste des auteurs les plus donnés, elle arrive également en quatrième position des auteurs les plus achetés du réseau Oxfam de Grande-Bretagne. Il en va de même pour JK Rowling, sixième plus vendue, et Dan Brown qui arrive en troisième position. Il s’agit donc de livres pour lesquels il y a toujours une demande, mais que les lecteurs n’envisagent pas de conserver dans leur bibliothèque, pour les relire par exemple.

Partagez cet article

6 thoughts on “Dan Brown, aussitôt lu, aussitôt rendu

  1. Gilles

    C’est super de donner de donner des livres ! Sauf à relire ses livres (pratique minoritaire j’imagine), autant qu’ils circulent et satisfassent d’autres lecteurs, plutôt que de prendre la poussière sur une étagère.

    Reply
  2. M.

    Normal, si on aime les brocantes, on remarque que les livres les plus présents dans les brocantes françaises sont les Levy et les Musso. En même temps, je trouve que c’est réjouissant, parce que les gens achètent les livres pour les lire et non pas pour stocker, avoir chez soi ou se flatter d’avoir tel ou tel livre à la maison sans jamais le terminer (et parfois sans jamais le commencer!).

    Reply
  3. Rebecca Bourgeois

    Je crois, L.D, que les gens habitent de nos jours des surfaces plus petites, où il y a moins d’espace de stockage. Mariée, je vivais dans une maison de maître, une de ces énormes bâtisses anciennes qui tiennent de l’hôtel particulier; 360 m carrés, on peut stocker… mais pas où je suis actuellement! Je ne stocke donc que la totalité de Pagnol, et une centaine de favoris… mais ce n’est rien comparé aux 4000 livres (et plus) de mon habitat précédent…

    D’où le succès des brocantes: on lit, on rapporte, et pour 0,5 €, on peut lire autre chose. Harry Potter neuf? 25 €; on peut donc lire 50 fois le bouquin pour le prix du neuf si l’envie nous prend de le racheter, avant d’atteindre le prix neuf! Une solution adoptée par de nombreuses personnes de ma connaissance.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.