Créer sa maison d’édition : les 5 erreurs les plus fréquentes

Pascal Arnaud est formateur spécialisé en gestion de l’édition. Il intervient dans le cadre de master II (Dijon et Aix-en-Provence), dans celui du BTS édition (Asfored) ainsi qu’en formation continue. Pascal Arnaud est l’auteur du livre : Gérer une maison d’édition aux Presses Universitaires de Rennes (PUR, 2013).
Dans cette interview vidéo, Pascal Arnaud vous révèle les 5 erreurs fréquentes commises par les personnes qui décident de créer une maison d’édition. A vous de les éviter si vous souhaitez créer une maison d’édition pérenne !

http://www.dailymotion.com/video/x1a4wdz

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services 317x317

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Vous souhaitez vous autoéditer ?

aide autoedition

Pour vous, l’autoédition a un goût de liberté ! Contactez-nous et nous vous accompagnerons tout au long de la création de votre livre au format papier ou numérique. En savoir +

Partagez cet article

5 thoughts on “Créer sa maison d’édition : les 5 erreurs les plus fréquentes

  1. Catherine Kembellec

    Merci pour cette vidéo. Je suis auteur et non éditeur mais cette vidéo permet aussi aux auteurs de voir qu’ils peuvent s’impliquer dans la communication autour de leur livre. Effectivement, il ne suffit plus aujourd’hui d’écrire un bon livre pour qu’il se vende. Il y en a tellement!
    Alors bon courage aux petits éditeurs et persévérance aux auteurs.
    Encore merci à Monsieur Arnaud pour son témoignage.

    Reply
  2. chrismon

    Cela renforce et confirme ce que j’apprends en publiant mes propres livres. Finalement entre un petit éditeur et un auteur qui édite ses livres, il y a plus de similtudes que de différences. Merci.

    Reply
  3. Geneviève BREUIL

    Très intéressée par cette vidéo.
    Auteure de plusieurs livres très différents, je suis passée des éditeurs à la noix qui prennent des sous et ne font rien, à l’autoédition.
    Petit lectorat, évidemment. Je vends mes livres dans la région CENTRE, moi-même, sur des Salons du Livre et petites manifestations diverses.
    Bien contente quand un lecteur revient et m’achète un autre livre. Les conseils de Pascal Arnaud sont pertinents MAIS… il faut vraiment se remuer pour vendre ses propres livres. L’avantage : on parle directement avec le lecteur et c’est très gratifiant même si le visiteur n’achète pas de livre. Ou alors, quand il revient ! ou qu’il vous envoie une lettre, alors là, on sait que l’on n’a pas écrit pour rien.

    Reply
  4. youssef

    Un jour les auteurs vont faire comme les chanteurs, pour eviter les arnaques des éditzurs
    Et le copies ils donnent de cancert..
    Sinon publier un livre ce n’est pas pour faire de l’argent pour se faire plaisir..
    Un livre c’est comme une longue lettre de 100 pages qu’on envoie a nos amis.
    On ne ve pas leur dema’der de nous payer les lettres comme meme..
    Pour faire de l’argent c’est les livres fechnique plutot xes manuels surtout de cuisine
    Les gens du metiers lisent pour gagner de l’argent et les recettes rares ça se payent trop chére
    Un plat est facturé pour les riches a 1000 euro sous chandelle..alors que le repas n’est que legumes
    Reformule inteligement..
    Bonne chance

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.