Comment créer des personnages secondaires ?

creer personnages secondairesLes personnages secondaires peuvent  apporter beaucoup à votre roman. Il ne faut pas les négliger. Suivez nos conseils pour créer des personnages secondaires utiles à l’intrigue.

Développer le héros de votre roman est primordial car c’est lui qui va tenir l’intrigue. Il faut lui donner du relief pour qu’il soit crédible et décrire ses émotions. Cependant d’autres personnages vont venir épauler ce héros. Il faut également bien les développer, car ils peuvent s’avérer d’une grande aide pour le personnage principal du roman et pour l’intrigue. Il existe plusieurs types de personnages secondaires qui vont jouer des rôles différents dans le récit :

1 : Les figurants
Ils ne représentent pas d’autre intérêt que d’apporter du réalisme à  un lieu ou à une scène. Ils sont comparables aux figurants des films, ils ne doivent pas prendre trop d’importance dans l’histoire. Parfois, un personnage stéréotypé fait un très bon figurant car il fait exactement ce que le lecteur attend de lui. Il ne marque donc pas votre lecteur et peut disparaitre facilement.

2 : Les personnages mineurs
Plus importants que les figurants, ces personnages ont pour but de créer une ambiance. Ce sont des personnages dont le lecteur se souviendra, qui apporteront de l’épaisseur à votre roman sans pour autant qu’ils soient nécessaires à l’intrigue. Ils peuvent marquer par leur excentricité, leur obsession, leur humour, leur côté effrayant… Ce qui fait leur particularité doit être exagéré, mais là encore ce sont des personnages qui n’ont pas besoin d’être approfondis. Gavroche est un exemple de personnage mineur dans Les Misérables de Victor Hugo. En effet, l’histoire serait la même s’il n’était pas là, mais son apparition apporte de la profondeur à la scène des barricades.

3 : Les alliés contrastés du héros

C’est par exemple le Dr Watson de Sherlock Holmes ou encore le ménage honnête et calme de Lévine et Kitty opposé à la passion coupable d’Alexis Vronski et d’Anna Karénine. Les « alliés » ne sont pas les personnages principaux. Pourtant, sans eux l’intrigue serait tout à fait différente. Le héros a besoin d’un personnage qui va l’épauler. On parle ici de soutenir son rôle de héros, pas forcément d’être de son côté. Ce personnage peut en effet être un ennemi, un partenaire, un membre de la famille… Il est là pour donner la réplique au héros, pour équilibrer les traits de caractère de ce dernier. L’altruisme de Watson vient par exemple contrebalancer l’attitude insensible et froide de Sherlock Holmes. Jouez donc sur les contrastes pour renforcer la personnalité de votre héros. L’allié peut également faire avancer l’intrigue en mettant des obstacles sur le chemin du héros. Et ce, même s’il n’est pas son ennemi.
(Crédit photo : © rodjulian – Fotolia.com)

 

Martine-Paulais2

Martine Paulais, animatrice de notre atelier d’écriture

 

ATELIER D’ÉCRITURE : Comment créer des personnages réalistes ?
Comment rendre un personnage crédible et attachant ? Comment provoquer l’empathie du lecteur et lui donner envie de lire votre histoire jusqu’au bout ? Vous apprendrez tout cela dans notre atelier d’écriture animé par Martine Paulais. en savoir +

 
 

découvrez tous nos ateliers d’écriture !

 

 
 
 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.