Connaissez-vous l’association des Ecrivains de Marine ?

Fondée en 2003, l’association ne peut compter que 20 membres. Rien que des auteurs reconnus pour leur attachement à la mer, sa culture, son héritage.

Raconter la mer, certains auteurs français s’en sont fait une spécialité. Jean-François Deniau, écrivain et homme politique, membre de l’Académie française, en faisait partie. C’est à l’initiative de ce navigateur émérite qu’est créée, en 2003, l’association des Ecrivains de Marine, en partenariat avec le Ministère de la Marine.

Une seule femme…

Selon la légende, l’association doit servir à démentir une phrase d’Eric Tabarly : « La mer, c’est ce que les Français ont dans le dos quand ils regardent la plage… » Plus prosaïquement, les auteurs qui intègrent ce cercle très restreint – 20 membres, entrés par cooptation à la majorité des voix et après agrément du chef d’état major de la Marine – s’engagent « collectivement à servir la Marine, favoriser la propagation et la préservation de la culture et de l’héritage de la mer, et plus généralement la promotion de la dimension maritime de la France ».

Parmi les 20 membres, on compte beaucoup… d’académiciens. Ils étaient cinq à la fondation de l’association : Jean-François Deniau, Michel Déon, Michel Mohrt, Erik Orsenna et Bertrand Poirot-Delpech. Depuis, les rangs se sont un peu resserrés. Bertrand Poirot-Delpech (en 2006), Jean-François Deniau (en 2007) et, tout récemment, Michel Mohrt (en août 2011) sont décédés, et seul Jean-Christophe Rufin, membre de l’Académie française depuis 2008, a intégré le cercle, qui ne compte par ailleurs qu’une seule femme, la navigatrice et écrivaine Isabelle Autissier.

Chaque année, des « Rencontres avec la mer »

Principal privilège des Ecrivains de Marine ? Ils sont autorisés à embarquer sur tous les bâtiments de la Marine nationale, où les gradés (commandants, officiers, maîtres, quartiers-maîtres) les reçoivent avec les honneurs. Ils peuvent porter l’uniforme (blanc l’été et bleu l’hiver), ainsi que la cravate noire (en souvenir de la défaite de Trafalgar en 1805). Leur entrée dans le cercle leur offre aussi la possibilité de postuler au grade honoraire de capitaine de frégate réserviste. En échange de tout cela, on leur demande de donner des conférences à l’équipage et/ou de raconter leur expérience au bimensuel de la Marine, Cols Bleus.

Tous les ans, les Ecrivains de marine organisent également les « Rencontres avec la mer ». Le temps d’un week-end, les 20 auteurs se rassemblent pour une manifestation littéraire, qui se déroule chaque fois dans une ville porturaire différente. En 2010, ils avaient ainsi choisi Bayonne, après être passés par Le Havre et La Trinité-sur-mer lors des années précédentes. Séances de dédicaces, conférences et débats rythment ces deux journées.

Livres collectifs

Périodiquement, ces écrivains au pied marin publient par ailleurs un livre collectif, dont les droits d’auteur sont reversés à la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Il y a ainsi eu Nos marins (2005) et Nos mers et nos océans (2007). Actuellement, un autre ouvrage est en préparation. Epaves exquises – ce sera son titre – se composera de 20 chapitres (un par membre). L’intrigue partira de l’histoire d’une jeune femme, qui débarque à Brest à bord d’une goélette et est rapidement soupçonnée des pires intentions. « J’ai commencé, Loïc Finaz, Olivier Frébourg et Isabelle Autissier ont continué, confie Didier Decoin, président des Ecrivains de Marine. Au bout du quatrième chapitre, c’est déjà complètement déjanté ! »

(d’après l’Express)

Partagez cet article

One thought on “Connaissez-vous l’association des Ecrivains de Marine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.