Concours de nouvelles Quais du Polar

Pour sa 14e édition, qui se tiendra du 6 au 8 avril 2018 à Lyon, Quais du Polar propose aux auteurs de participer à son grand concours annuel d’écriture, parrainé cette année par l’auteur Hervé Commère.

En association avec l’éditeur numérique 12-21 et Kobo by Fnac, Quais du Polar invite les auteurs à écrire une nouvelle noire ou policière en vous inspirant de la photo ci-dessous, “Nous étions inséparables…”

L’auteur lauréat remportera un contrat d’édition chez Univers Poche / 12-21 et se verra également offrir sa venue au festival et un déjeuner avec le parrain du concours, Hervé Commère, ainsi qu’une liseuse Kobo Aura d’une valeur de 119€. La nouvelle de 20 000 à 35 000 signes sera impérativement envoyée par courriel aux formats PDF et .doc avant le 5 février 2018 à minuit à nouvelles@quaisdupolar.com.

Le texte doit également être écrit en langue française et être une création originale.

Les coordonnées de l’auteur avec nom, prénom, date de naissance et adresse, ainsi que le nombre de signes, doivent être indiqués dans le fichier ou le corps du mail. Le titre est libre.

Retrouvez le règlement complet du concours de nouvelles de Quais du Polar 2018

Découvrez le site du Festival Quais du Polar


APPRENEZ À ÉCRIRE UNE NOUVELLE EFFICACE :
PARTICIPEZ À NOS ATELIERS D’ÉCRITURE EN LIGNE !

découvrez tous nos ateliers d’écriture !

 

 

Partagez cet article

One thought on “Concours de nouvelles Quais du Polar

  1. CONAC Michel

    Je suis un Expat français à Yaoundé depuis 11 ans, retraité (avant d’y arriver) et y ayant créé une TPE artisanale, parfaitement intégré (je ne fréquente aucun « blanc » comme on dit ici « blanc » = tout ce qui n’est pas « noir » donc du métis clair -Obama était un blanc pour la majorité des Camerounais) au chinois en passant par les marocains).
    A 74 ans je suis très déconnecté de la Franchouillardise qui signe la décadence de la vieille Europe et particulièrement de la toujours très arrogante France. Au titre de cette franchouillardise votre histoire de remplacer « nègre » par « prête plume » est particulièrement bobo et con (pléonasme, je sais). Con puisque les « nègres » en littérature étaient payés, y compris ceux de Balzac ou ceux contemporains (« porte-plume » aurait été plus économiquement juste que « prêt-plume »). Très BOBO car vous pensez que les Africains, les vrais, ceux qui vivent dans leurs pays respectifs, pas les « benguistes », s’intéressent à « ça »? Ils s’en tapent car ils ne sont pas des « plastronneurs de Salon », à part les minuscules minorités qui côtoiement RFI (et qui justement lui lèchent le cul en disant ce que RFI a ….. BESOIN d’entendre pour alimenter la propagande française, bien réelle, même après avoir hypocritement gommé le mot nègre).
    Et ce n’est pas Macron qui va changer grand chose puisque son logiciel sur l’Afrique est … obsolète grave! Comme sans doute le votre!

    Derrière ces actions de « charité » vous cachez sans doute votre nature réellement raciste comme tous ceux qui parlent de « l’AFRIQUE » comme d’une entité unifiée! Unifiée par quoi, si ce n’est par la couleur de peau? VOILA où se situe votre racisme. Est-ce que l’Europe géographique est unie? Par la peau blanche? Un Finlandais partage-t-il la même histoire qu’un Portugais ou qu’un natif de Kirkousk ou d’Aberdeen?
    Et que dire de l’Asie, peuplée de « blancs » pour les Camerounais; Mongolie, Chine, Thaïlande? Tous des Blancs!

    Donc chères zé chers (il faut faire inclusif ou disparaître!) bobos (Bobettes au féminin? mais ce serait bête de se prendre une amende pour sexisme aggravé pour avoir laissé croire par une mauvaise assonance que nos femelles étaient des bêtes) à la revoyure si vos pas vous mènent au Cameroun où les chansonniers et les citoyens lambda se gaussent « du Président Macron qui a épousé sa mère ». Décidément ces Noirs ne respectent pas les valeurs si supérieures des …. Blancs!

    Michel CONAC
    Quartier Mimboman
    Yaoundé

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.