Comment écrire une bonne scène de combat ?


bataillesLes scènes de batailles ne sont pas les plus faciles à écrire. Souvent, les lecteurs les lisent en diagonale pour retrouver l’intrigue et les dialogues. A vous de rendre chaque instant du combat captivant. Comment ? Suivez ces quelques conseils…

1- Ecrivez des combats utiles pour l’intrigue
La violence est ennuyeuse : lire le chahut de deux brutes n’a rien d’intéressant. En revanche, si l’un des combattants est plus faible et lutte pour sa survie et celle de ses alliés, alors le lecteur peut accrocher. Mais un combat ne se limite pas à tuer des ennemis. Parfois, il apporte des informations cruciales à propos de l’antagoniste.  Par exemple, si sa façon d’attaquer les autres explique la blessure d’un personnage au chapitre précédent. La lutte peut aussi blesser vos protagonistes et rendre la suite du roman plus difficile pour eux. Cela permet également de renforcer le suspense.

2- Révélez vos personnages à travers l’action
La façon de combattre de vos personnages, ainsi que leur choix de lutter ou de fuir, en dit beaucoup au lecteur sur leurs personnalités. Votre héros peut être un guerrier compétent mais pacifiste ou un amateur qui se dévoile en plein conflit. Mais ne pensez pas qu’aux deux adversaires en présence. Vous devez prendre en compte les témoins de la bataille. Un passant demeure-t-il passif ou va-t-il apporter de l’aide ? Les scènes de lutte qui parviennent à mettre en valeur les personnages sont les plus intéressantes pour votre lecteur. Montrez, ne dites pas.

3- Les combats doivent respecter vos promesses
Les scènes de bataille doivent créer des émotions chez votre lecteur. Si elles se déroulent dans un cadre historique précis, veillez à être respectueux des armes et manières de combattre de l’époque. Vous ne devez jamais briser la confiance de ceux qui vous lisent.

4- Faites de chaque combat un moment unique
Si vous enchaînez les batailles avec votre personnage infatigable portant des coups incroyables à ses adversaires,  votre lecteur risque de se lasser. Il oubliera, et vous aussi, le sens de chaque combat. Pensez au film Princess Bride : chaque lutte est spéciale et résolue de manière spécifique. Variez la longueur de ces scènes, afin de les rendre moins prévisibles.

5. Laissez le lecteur imaginer les scènes
Vous ne devez pas fournir chaque détail du combat. Cela ennuie votre lecteur et ralentit voire casse le rythme de votre roman. Faites en sorte que le lecteur plonge assez dans l’action pour s’imaginer lui-même le combat. Décrivez précisément le mouvement des armes, afin d’apporter de la vivacité. Concentrez-vous également sur les actions et réactions de vos personnages. Ils doivent être singuliers, distincts et soulever des émotions. Laissez le lecteur être le chorégraphe du combat pendant que vous travaillez l’intrigue. Vous devez tout simplement concevoir ce type de scène comme une conversation tenue par l’action.

(Crédit photo : Standard)

Retrouvez nos articles :
Comment écrire les scènes d’action d’un roman jeunesse ?
Ecrire, entre réalité et imagination

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services 317x317

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Faites corriger votre manuscrit !

visu-correction-carre

Une correctrice professionnelle débusque dans votre texte les erreurs d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, les fautes typographiques, les lourdeurs et les répétitions. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.