Comment bien utiliser les décors dans votre récit ?

Si vous y accordez suffisamment d’attention, un lieu peut jouer un rôle important dans le déroulement de votre intrigue. Et lui conférer… une autre dimension.

Traditionnellement, on estime qu’il existe deux types de roman : la fiction de genre, dont l’élément central est l’intrigue, et la fiction littéraire, qui tourne autour d’un personnage. Dans la première, c’est l’histoire qui impose au héros de faire des choix, d’agir. Dans la seconde, le rapport est inversé : c’est le protagoniste qui, par ses actions, oriente l’intrigue.

A côté de ces deux catégories principales, il en existe pourtant une troisième : un décor, un lieu, peuvent également avoir une influence sur l’identité et l’attitude de votre héros. Ils peuvent aussi orienter une intrigue. La science-fiction fournit de bons exemples de cette idée. En effet, dans nombre de récits du genre SF, les personnages évoluent dans un environnement inconnu (une autre planète que la Terre, un territoire inexploré), qui prend alors une importance capitale dans la manière d’agir des personnages.

Voici six conseils qui vous aideront à donner plus d’importance au décor dans votre récit :

1.  Pensez aux spécificités de chaque type de lieu
La nature est différente d’un village, qui est lui-même différent d’un environnement urbain, qui ne ressemble pas à une zone de guerre, et ainsi de suite. Chaque type de lieu a ses propres caractéristiques. Avant d’arrêter votre choix, demandez-vous lequel offrira le plus de possibilités narratives à votre intrigue.

2. Faites des recherches
Ce qui fait souvent la différence entre un « lieu littéraire » qu’on oublie et un autre qui prend de l’importance dans un récit, c’est le souci du détail. Pour apporter de la consistance à votre décor, des recherches s’imposent, en particulier si vous vous inspirez d’un lieu réel. Imprégnez-vous donc de tout ce qui peut vous donner des éléments sur cet endroit : journaux, revues historiques, livres de cuisine locale, musique traditionnelle, etc. N’hésitez pas non plus, si vous le pouvez, à faire un tour dans les fêtes locales, à éplucher les annuaires (pour connaître les noms de famille typiques du coin) ou à noter des expressions locales.

3. Éveillez tous les sens
Être précis dans la description d’un lieu (sans trop en faire non plus…), c’est bien, c’est ce qui rendra ce dernier plus vivant, plus présent, pour le lecteur. Ce conseil, qui vaut en premier lieu pour les fictions historiques, est vrai pour tous les autres types de récits.
Mais la précision ne sert rien si vous vous contentez de détails d’ordre visuel. Forcez-vous donc à faire appel au toucher, à l’odorat, etc. Votre lieu apparaîtra alors dans toutes ses dimensions, et prendra plus de relief.

4. Inventez un lieu de naissance à votre héros
On n’y pense pas forcément, mais intégrer dans son récit des détails sur le lieu de naissance du héros peut ouvrir des possibilités narratives. Car un lieu de naissance occupe toujours une place particulière dans la vie d’une personne : soit parce qu’elle y est très attachée, soit parce qu’elle se trouve au contraire dans le rejet, soit parce qu’elle ne le connaît pas… Dans tous les cas, l’intégrer offre une dimension supplémentaire. Il vous permet d’étoffer votre personnage et d’expliquer telle ou telle action, tel ou tel comportement, etc.

5. Délimitez l’espace… ou pas
Délimiter un espace permet de créer du suspense, de la tension. Parce que le (les) personnage(s) se trouve(nt) dans un lieu clos, cela influe sur leur comportement, leur attitude, leur façon d’agir. Bien sûr, vous pouvez aussi choisir de ne pas fixer de limite géographique à votre récit. En fait, c’est à vous de déterminer la meilleure option, en fonction de l’histoire que vous voulez raconter. En tout cas, l’une comme l’autre ouvre de nombreuses pistes narratives à explorer.

6. N’oubliez pas la dimension symbolique
Un autre jeu qui peut permettre à un lieu de prendre de l’importance dans un récit, c’est de lier son évolution à celle de votre personnage principal. Mettre en regard le destin d’un homme et celui d’une ville, par exemple, permet d’intégrer une dimension symbolique dans votre roman.(Crédit photo : © goccedicolore – Fotolia.com)

Vous avez besoin d’aide pour finaliser votre roman ?

Faites corriger
votre manuscrit 

visu-correction-carre

Vous avez fini d’écrire votre livre et vous souhaitez envoyer votre manuscrit à des maisons d’édition ? Confiez votre manuscrit à nos correctrices. Elles débusquent les erreurs d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, les fautes typographiques, les lourdeurs et les répétitions. Elles peuvent également vous proposer des améliorations de style, de vocabulaire ou de niveau de langue. En savoir +

Faites évaluer
votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Vous avez fini d’écrire votre roman ou votre recueil de nouvelles ? Vous souhaitez bénéficier d’un regard critique et constructif sur votre texte pour savoir s’il est abouti ? Le diagnostic de votre manuscrit est une analyse détaillée qui vous permettra d’améliorer votre texte. Votre conseiller littéraire vous explique ce qui « fonctionne », ce qui ne « fonctionne » pas, pour quelles raisons et vous donne des pistes de retravail. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.