Comment Bernard Werber utilise-t-il Google Maps ?

Dans le cadre du Salon du livre de Paris 2011, Bernard Werber participait à une table ronde sur le thème du numérique. Il explique comment il a utilisé Google Maps pour écrire son livre Le miroir de Cassandre. Il met également en garde contre les tentations de plagiat de wikipedia…

Lire aussi l’article : Comment utiliser Internet pour améliorer ses descriptions ?

http://www.dailymotion.com/video/xibbpk


(le tournage a été réalisé le samedi 19 mars 2011, lors de la table ronde réunissant Bernard Werber et Pierre Assouline et animée par le journaliste Hubert Artus)

Vous avez besoin d’aide pour écrire votre roman ?

Faites-vous accompagner
tout au long de l’écriture

Vous écrivez, mais vous avez parfois des doutes sur la valeur de votre récit. Vos personnages sont-ils bien dépeints ? Les dialogues sont-ils crédibles ? La structure est-elle cohérente ? Seul(e) face à votre ordinateur, vous hésitez, vous doutez et parfois, vous vous découragez. Faites appel à l’un de nos conseillers littéraires pour vous accompagner dans votre projet d’écriture. En savoir +

Faites évaluer
votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Vous avez fini d’écrire votre roman ou votre recueil de nouvelles ? Vous souhaitez bénéficier d’un regard critique et constructif sur votre texte pour savoir s’il est abouti ? Le diagnostic de votre manuscrit est une analyse détaillée qui vous permettra d’améliorer votre texte. Votre conseiller littéraire vous explique ce qui « fonctionne », ce qui ne « fonctionne » pas, pour quelles raisons et vous donne des pistes de retravail. En savoir +


Partagez cet article

6 thoughts on “Comment Bernard Werber utilise-t-il Google Maps ?

  1. enviedecrire

    @ Lina
    Mais c’est ce que font tous les écrivains !
    Les livres publiés ne sont jamais des premiers jets.
    Et oui écrivain c’est un métier 😉

    Reply
  2. gpp

    Tous les écrivains réécrivent de mémoire leur premier manuscrit ?
    C’est quand même très particulier comme exercice. Qu’un livre publié ne soit « jamais » un premier jet, certes. Mais entre plusieurs corrections, et même une ou plusieurs réécritures, faites à partir du manuscrit, ou réalisées de mémoire, il y a quand même une nuance, non ?
    Enfin, je veux bien vous faire confiance, puisque vous connaissez tous les écrivains, car au fond et après tout, je n’en connais aucun. 🙂

    Reply
  3. Didier Filipowiak

    La démarche via Google Maps est surprenante pour ma part. En effet, je pratique la procédure inverse, c’est à dire que j’écris le récit de mes randonnées puis j’utilise ce medium pour vérifier et confirmer telle ou telle localisation, en cas de doute.
    Mais, entendons-nous bien, je ne suis pas Bernard Weber ;o))

    Reply
  4. William

    Je ne crois pas que TOUS les écrivains procèdent ainsi! O.o
    Ils écrivent parfois différentes versions d’une partie de leur roman, certes parce qu’il ne le trouve pas à la hauteur! Mais ils ne réécrivent pas tous entièrement leur oeuvre! Ce serait un temps fou perdu et c’est un peu ennuyant même!
    Les livres ne sont pas des premiers jets puisqu’ils ont été revu et corrigé par l’auteur et par un correcteur.
    Pensez-vous vraiment que J.K. Rowling (Je prend cet exemple puisqu’elle est mon idole) a écrit ses chef d’oeuvre en deux fois chacune? Elle a par contre écrit et réécrit le premier chapitre de sa série à maintes reprises.

    Reply
  5. Irina

    C’est vrai, chacun a ses propres approches.

    En tous cas, justement les histoires racontées en plusieurs fois dans les soirées hivernales autour du feu familial ont donné la naissance les meilleurs écrivains irlandais.

    J.K.Rowling est mon guide aussi. Je trouve sa pratique, la réécriture du premier chapitre, très utile. Il est le point du départ et ce point doit être solide.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.