Améliorer son endurance d’écrivain

Pour acquérir de l’endurance et parvenir à écrire un livre entier, les auteurs ont beaucoup à apprendre des sportifs de haut niveau…

Les écrivains chevronnés parlent de l’endurance comme d’un élément fondamental à la réussite de l’écriture. Mais rester assis pendant des heures semble parfois aussi difficile que courir un marathon. D’ailleurs, il est intéressant de comparer l’écriture au sport. Car les écrivains ont beaucoup à apprendre des sportifs de haut niveau. Voici quelques principes à suivre pour améliorer ses performances :

Développez une routine

Les sportifs utilisent une routine pour se mettre dans le même état d’esprit à chaque fois qu’ils s’entraînent ou participent à une compétition. Par exemple, ils revêtent leur équipement puis s’étirent avant de commencer leur entraînement. De leur côté, les écrivains peuvent se préparer un thé ou allumer une bougie parfumée. Ce rituel les aidera à faire la transition pour se mettre en « mode écriture ».

Restez dans le présent

Pour les sportifs, permettre aux erreurs du passé et aux soucis futurs de faire intrusion dans leur pratique ne fera qu’entraver leurs performances. Quand ils écrivent, les auteurs doivent également se débarrasser des projections du passé et des espoirs futurs. Et pour faire taire les pensées improductives, pourquoi ne pas se répéter des affirmations positives. Après tout, la méthode Coué a fait ses preuves…

Restez à l’intérieur des cordes

Pour les golfeurs, être à « l’intérieur des cordes » signifie être sur le parcours, tandis que les cordes retiennent les spectateurs. En clair, il s’agit d’être concentré sur le jeu et de laisser sa famille et ses amis en dehors de ses pensées. De même, les auteurs doivent apprendre à ignorer leurs autres identités quand ils écrivent. Ils ne sont alors plus mari, femme, père, mère ou ami, mais seulement écrivain.

Fixez-vous des objectifs

Les sportifs ne se fixent pas comme objectif de départ de battre le record du monde. Mais ils avancent petit à petit en poursuivant des objectifs intermédiaires. Pourquoi ne pas adopter cette méthode quand vous écrivez ? Par exemple pendant une semaine, vous pouvez décider d’écrire 10 lignes chaque jour. A la fin de la semaine, cela fera déjà 70 lignes ! Et n’oubliez pas de vous récompenser si vous atteignez cet objectif.

Apprenez à ne pas tout contrôler

Les sportifs talentueux savent qu’ils ne peuvent contrôler que leurs propres actions. De leur côté, les écrivains n’ont aucune prise sur les réactions de leurs lecteurs. Ils doivent donc juste avoir pour objectif de donner le meilleur d’eux-mêmes à travers leur écriture. Pour ce qu’il adviendra ensuite, la meilleure attitude à adopter est de rester zen.

(Crédit photo : © Paul Boncoeur – Fotolia.com)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.