Amazon va aussi éditer des romans de science-fiction

Le géant de la librairie en ligne poursuit le développement rapide de son groupe d’édition. Et provoque toujours plus de remous parmi les professionnels du secteur.

On n’arrête plus Amazon ! En quelques mois, le géant américain de la librairie en ligne a fait une entrée fracassante dans le monde de l’édition, en lançant pas moins de sept collections différentes (dont Mountlake Romance, consacrée aux romans sentimentaux). La dernière a été annoncée hier. Baptisée 47North, en référence à la latitude de Seattle, siège du groupe, elle est spécialisée dans les romans de science-fiction, de fantasy et d’horreur. A quelques semaines d’Halloween, voilà qui tombe bien !

Quinze titres déjà prévus

La collection comprendra de nouvelles oeuvres, mais aussi des rééditions de romans déjà publiés ou libres de droit. Quinze titres sont d’ores et déjà prévus. La plupart sont les premiers tomes de séries qui se déploieront sur trois ou quatre volumes. Ils seront disponibles aux format papier, numérique et audio, en ligne sur le site Internet d’Amazon, mais aussi en librairies… si Amazon arrive à convaincre leurs propriétaires, ce qui n’est pas gagné.

En effet, comme le rapporte The Publishers’ Weekly, Amazon aurait du mal à trouver des débouchés pour vendre ses livres papier, surtout chez les libraires indépendants. Il faut dire que ces derniers comptent parmi les principales victimes de son émergence sur le marché…

Une stratégie éditoriale « très agressive »

Amazon provoque aussi de sacrés remous dans les maisons d’édition. Comme le confirme Robert Gottlieb, directeur du cabinet d’agents littéraires Trident, la stratégie du géant du e-commerce est « très agressive » en matière d’édition. Une tactique – faite d’avances et de droits d’auteur plus élevés que la concurrence – qui lui permet de casser le marché et ainsi de débaucher de plus en plus d’écrivains. Au nez et à la barbe des maisons traditionnelles, qui tardent pourtant à réagir…

(d’après The Publishers’ Weekly)

Sur le même sujet, lire aussi :

Libraire-éditeur : quand la frontière se trouble

Métier d’éditeur : attention, la concurrence arrive !

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.