7 questions à se poser avant de choisir l’autoédition

7-questions-a-se-poser-avant-de-choisir-autoeditionVous en avez assez de recevoir des lettres négatives quand vous envoyez vos manuscrits aux maisons d’édition ? Vous avez écrit un livre que vous aimeriez partager avec votre famille et vos amis ? Alors pourquoi ne pas choisir l’autoédition. Mais avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions pour éviter les mauvaises expériences :

Etes-vous vraiment prêt ?
L’auto-édition est une véritable responsabilité ! Avant de vous lancer, assurez-vous que c’est bien LE livre que vous souhaitez éditer. Car si vous voulez qu’il soit vraiment réussi, cela vous prendra beaucoup de temps et d’énergie.

Quel est votre objectif ?
Voulez-vous que ce livre existe pour le partager avec votre famille et vos amis ? Souhaitez-vous l’utiliser pour attirer l’attention des journalistes et par la suite de « vrais » éditeurs ? Définissez clairement vos objectifs pour pouvoir planifier votre parcours.

Connaissez-vous les différents étapes ?
L’autoédition ne se fait pas toute seule. Vous pouvez choisir un simple imprimeur mais il ne fera… qu’imprimer tel quel le texte que vous lui donnerez. Or sur un manuscrit de 200 pages ou plus, il est fort à parier que vous aurez laissé traîner quelques fautes. Et c’est normal, car « correcteur » c’est un métier à part entière ! Pour auto-éditer un livre qui aura vraiment l’air professionnel, il vous faut donc respecter la chaîne habituelle : un correcteur, un maquettiste pour la mise en page, un graphiste pour la couverture, puis seulement, un imprimeur ou une plateforme d’autoédition si vous choisissez la voie de l’autoédition numérique.

Avez-vous le temps… ?
Trouvez les bons prestataires, ça prend du temps ! Pour vous aider dans votre recherche vous pouvez bien sûr vous servir d’Internet et des différents forums littéraires. Vous y trouverez des renseignements auprès d’internautes qui ont déjà tenté l’expérience. Vous pouvez aussi faire un tour dans les salons du livre locaux où de nombreux auteurs assurent la promotion de leurs livres auto-édités. Feuilletez-les et faites-vous un avis personnel. Car les auteurs auto-édités n’ont évidemment pas tous la même exigence. Et ce qui convient à certains en matière de qualité, risque parfois de vous décevoir.

… et l’argent ?
Il ne suffit pas de trouver les bons prestataires, il faut également les payer. En cherchant bien et avec un peu de chance, vous trouverez dans votre réseau d’amis ou facebookien des professionnels free lance ou des salariés ayant adopté le statut d’auto-entrepreneur pour arrondir leur fins de mois. Afin de vous faire une idée du tarif des corrections : si vous avez écrit un livre de 200 pages (soit entre 300 et 400 000 caractères espaces compris) le travail de correction standard vous coûtera entre 600 ou 800 euros. L’agence de conseil Enviedecrire propose bien sûr des services de correction. Vous pouvez demander un devis gratuit.

Avez-vous pensé à la distribution… ?
Si votre objectif est de vendre votre livre au plus grand nombre, vous devez vraiment anticiper cette étape. Car imprimer un livre ne suffit pas à le vendre. Plus de 1 000 romans sont publiés en France chaque année, répartis sur la rentrée littéraire de septembre et celle de janvier/février. Pour trouver sa place parmi cette profusion, il faut donc bien s’organiser. Au lieu de fantasmer sur un stand au salon du livre de Paris, mieux vaut penser local. Renseignez-vous sur les événements littéraires de votre ville et votre région, allez à la rencontre des libraires, n’hésitez pas à contacter les bibliothèques pour organiser des lectures. Dans tous les cas, vous devrez démarcher en emportant un carton de 10 à 20 livres, comme font les représentants de commerce pour tout type de produits.

… et à la promotion ?
Contactez les journalistes des radios et journaux locaux en charge des rubriques littéraires et envoyez-leur un exemplaire. Et pour élargir votre cercle de lecteurs, vous pouvez lancer un site Internet dédié à la promotion de votre livre, créer une page fan sur Facebook… Dans ce cas, il est important de montrer la couverture du livre et de mettre en ligne quelques pages, afin que les internautes puissent juger de la qualité de votre texte. En effet, sauf sur recommandation, on n’a pas l’habitude d’acheter un livre sans le feuilleter…
(image : BlueSkyImages – Fotolia)

Sur le même thème lire aussi : Faut-il choisir l’autoédition ?

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Vous souhaitez vous autoéditer ?

aide autoedition

Pour vous, l’autoédition a un goût de liberté ! Contactez-nous et nous vous accompagnerons tout au long de la création de votre livre au format papier ou numérique. En savoir +

Partagez cet article

3 thoughts on “7 questions à se poser avant de choisir l’autoédition

  1. Catherine HOLLOCOU

    Il me semble que la correction des oeuvres n’est pas à négliger et souvent elle manque à l’auto-édition. C’est un vrai métier et même si cela allonge la note à payer, elle me paraît une étape importante. Comme je communique avec d’autres blogs. Je viens de trouver le site d’un écrivain public qui offre des prestations intéressantes pour des auteurs auto-édités. Je vous communique l’adresse de son site à toutes fins utiles : http://www.skriban.eu/

    Reply
  2. Pingback: Est-ce une bonne idée de s’auto-éditer en numérique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.