4 conseils pour écrire de la chick-lit

chick-lit-jonesPetite soeur de la littérature sentimentale, la chick-lit est apparue dans les années 90. Elle est symbolisée par des romans tels Sex and The City (ed. Albin Michel, 2000) de Candace Bushnell et le Journal de Bridget Jones (ed. Albin Michel, 1998) d’Helen Fielding. Aujourd’hui, cette branche de la littérature féminine est partout dans les librairies. Voici quelques conseils pour écrire de la chick-lit !

1- Trouvez une idée novatrice
Tout écrivain peut rencontrer des difficultés à publier dans un genre d’ores et déjà très représenté. Vous devez chercher l’inédit, même si l’inspiration et le travail du style peuvent surgir de vos lectures. « Pensez votre livre comme un film. L’intrigue est primordiale : l’histoire de deux filles papotant dans leur appartement de leurs histoires de coeur ne tiendra pas la route devant votre éditeur. Vous devez trouver une idée brillante », conseille Louise Bagshawe, auteure et députée britannique.

2- Inspirez-vous… de vous
Ecrivez ce qui vous tient profondément à coeur. Plus vous serez sincère sur vos sentiments, plus vos lecteurs comprendront ce que vous voulez transmettre. L’expérience rend plus convaincant. Le Journal de Bridget Jones, écrit par Helen Fielding et porte-drapeau de la chick-lit, s’appuie sur la manière dont beaucoup de femmes pensent. Il décrit ainsi la société moderne et relève par la même un des objectifs de ce type de littérature. Dans sa série Miss la Gaffe (ed. Hachette Jeunesse), l’écrivaine américaine Meg Cabot écrit sur une période spécifique de sa vie qui l’a longtemps hantée : l’absence de repères et les échecs d’après lycée. Cette série est déclinée en trois tomes.

3- Créez un personnage ordinaire
« En parallèle à la vie de Bridget, le livre évoque nos nouvelles tendances à vouloir être trop parfait, et finalement rater le coche. Le charme de Bridget tient en sa simplicité, sa sympathie, son humour. C’est une bonne amie, elle est normale. Nous avons perdu de vue ces qualités dans notre course à la réussite », analyse Helen Fielding. « Vous pouvez être très intelligente et terriblement maladroite, aimer le rouge à lèvres et être une piètre cuisinière. Il est plus réaliste de représenter une femme avec diverses facettes plutôt que de se concentrer sur un faux idéal. Quelqu’un qui ne fait jamais d’erreurs et ne se pose jamais de questions sur sa vie privée ou professionnelle n’existe pas. J’écris la réalité » explique Sophie Kinsella, auteure notamment de la série L’accro du shopping (ed. Belfond).

4- Soyez drôle
« En tant qu’auteure de chick-lit, je veux rire de nous-mêmes. Oui nous avons nos faiblesses, nos incertitudes, notre vacuité, mais nous sommes ainsi. Cela divertit les lectrices et les fait rire » explique Sophie Kinsella. « Si vous écrivez avec humour sur quelque chose qui vous tient profondément à coeur, vos lecteurs le sauront, en particulier ceux qui sont passés par les mêmes tourments », déclare Meg Cabot.
(Sources : The Scotsman, BookBrowse, The Guardian ; Crédit photo : Le journal de Bridget Jones)

Retrouvez nos articles : 
Le coeur des romans sentimentaux bat à nouveau
Ecrire l’amour sans clichés
Katherine Pancol : comment je suis devenue écrivaine

Vous souhaitez faire évaluer votre manuscrit ?

visu-diagnostic-carreUn conseiller littéraire expérimenté vous offre un retour critique, constructif et détaillé sur votre roman ou votre recueil de nouvelles pour vous aider à l’améliorer. En savoir +

Apprenez à construire des personnages réalistes !

atelier personnages 317x317Comment rendre un personnage crédible et attachant ? Comment provoquer l’empathie du lecteur et lui donner envie de lire votre histoire jusqu’au bout ? En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.