4 astuces pour améliorer votre manuscrit

Si vous comptez sur la magie de l’écriture et ses instants de grâce, vous risquez fort d’avoir besoin de plusieurs années pour écrire votre roman… En revanche, si vous décidez de vous y mettre vraiment régulièrement, vous pourrez améliorer votre manuscrit et par là même vos chances d’être édités. Pour vous y aider, voici quelques astuces à retenir :

1 : Essayez d’éviter adjectifs et adverbes
Les adjectifs et les adverbes sont pour les écrivains paresseux. (pour rappel : les adjectifs sont des mots descriptifs attachés aux noms, tandis que les adverbes sont attachés aux verbes). Bien sûr, les adjectifs peuvent être nécessaires de temps en temps, mais les adverbes doivent réellement être utilisés avec parcimonie.

2 : Evitez les explications
Les lecteurs n’aiment pas qu’on leur explique les choses, les lecteurs aiment voir les choses, ils aiment imaginer, ils aiment tirer leurs propres conclusions, ils aiment l’énigme et le mystère. En bref, ils n’aiment pas qu’on leur dise quoi penser. Donc n’expliquez pas, suggérez.

3 : Ne répétez pas les mots
Sauf si c’est vraiment un choix stylistique ou un choix de voix narrative. C’est le cas par exemple dans le roman Le Naufragé de l’écrivain d’origine néerlandaise Thomas Bernhard dans lequel le lecteur entend parler le génie de Glenn Gould et en correspondance, le manque de génie du narrateur. Certains auteurs semblent croire que parce que les romans comportent beaucoup de mots, ils peuvent être paresseux sur les choix de mots, des motifs et des rythmes. Alors qu’en réalité, quand vous écrivez un roman, chaque mot compte, tout comme dans les textes de plus petit format tels que les nouvelles et les poèmes.

4 : Faites confiance à votre instinct
Essayez de ne pas ignorer la petite voix dans votre tête qui vous dit : « Cela ne fonctionne pas tout à fait ». Une grande part de l’apprentissage de l’écriture (et c’est un processus continu) réside dans la capacité à distinguer la différence entre votre voix intérieure qui vous dit clairement : « C’EST VRAIMENT TROP NUL. TU DEVRAIS ARRÊTER TOUT DE SUITE D’ÉCRIRE ÇA », et celle un peu silencieuse qui dit : « Hum, ce n’est pas tout à fait ça, mais FEIGNONS de n’avoir rien remarqué ». Car vous pouvez être sûrs d’une chose : ce que vous laissez passer de cette façon, le lecteur le verra tout de suite.
(crédit photo : ©Pixsooz-Fotolia)

Vous avez besoin d’aide pour écrire votre roman ?

Faites corriger
votre manuscrit 

Vous avez fini d’écrire votre livre et vous souhaitez envoyer un manuscrit clair et « propre » à des maisons d’édition ? Confiez votre texte à nos correctrices. Elles débusquent les erreurs d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, les fautes typographiques, les lourdeurs et les répétitions. Elles peuvent également vous proposer des améliorations de style, de vocabulaire ou de niveau de langue.  En savoir +

Faites évaluer
votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Vous avez fini d’écrire votre roman ou votre recueil de nouvelles ? Vous souhaitez bénéficier d’un regard critique et constructif sur votre texte pour savoir s’il est abouti ? Le diagnostic de votre manuscrit est une analyse détaillée qui vous permettra d’améliorer votre texte. Votre conseiller littéraire vous explique ce qui « fonctionne », ce qui ne « fonctionne » pas, pour quelles raisons et vous donne des pistes de retravail. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.