12 conseils pour écrire votre premier roman (1ère partie)

Vous avez une idée, mais vous ne savez pas comment la développer pour en faire un roman qui sera publié ? Nous vous donnons 12 conseils pour réussir vos débuts dans l’univers du livre.

1. Analyser vos motivations
Demandez-vous si le livre que vous avez en tête vaut vraiment le coup d’être écrit. « Pourquoi ? » est LA seule question qui vaille à ce stade. Alors, ce roman, est-ce pour laisser un héritage à vos enfants ? Pour raconter aux gens comment vous avez surmonté les coups du sort ? Pour leur raconter comment vous avez réglé vos conflits familiaux ? Voici quelques exemples de mauvaises raisons pour écrire un roman : se faire de l’argent rapidement ; se venger d’un(e) ex ; surfer sur une mode (quand vous aurez fini votre roman, il est probable que celle-ci sera passée…).

2. Soyez réaliste
Il est très rare – et c’est un euphémisme – qu’un nouvel écrivain reçoive une avance de 200 000 € pour un premier roman. Ne comptez donc pas sur un miracle de ce type. Ne quittez pas votre emploi si vous en avez un. Vous en aurez besoin pour payer les factures, le temps de finir votre livre – ce qui peut prendre un, deux ou trois ans. Et si vous recevez une avance, utilisez-la pour embaucher un correcteur ou quelqu’un qui vous aidera à faire vos recherches.

3. Documentez-vous
Quel type de livre cherchez-vous à écrire ? Des mémoires ? Un livre confession ? Un roman policier ? Une histoire d’amour ? Un conte pour enfants ? Dans tous les cas, imprégnez-vous des classiques du genre. Non pas pour les copier, mais pour identifiez les codes. Libre à vous, ensuite, de les suivre, ou de les faire évoluer.
Faites des recherches aussi pour tout ce qui concerne l’action de votre roman. Les recherches vous permettront de faire des descriptions très réalistes. Pour écrire son roman Réparer les vivants (Gallimard, 2015), Maylis de Karangal a assisté à une greffe cardiaque à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. De votre côté, si vous décidez que votre héros principal est un ancien alcoolique sur le chemin de la sobriété. Il est très intéressant d’assister à une réunion des alcooliques anonymes, afin de savoir comment elle fonctionne

4. Faites de l’écriture de votre livre une priorité
Votre roman doit devenir une véritable obsession. Vous ne devez penser qu’à votre livre, rien qu’à votre livre, juste à votre livre – sans pour autant négliger votre vie en dehors de l’écriture. Si vous souhaitez explorer ou perfectionner certains aspects de votre écriture tels que les personnages, les dialogues, le narrateur, vous pouvez suivre un atelier d’écriture. Il vous donnera un cadre et vous forcera à vous fixer des échéances régulières.

5. Ecrivez un roman, plutôt qu’un recueil de nouvelles
De nos jours, il est quasiment impossible de vendre un recueil de nouvelles à un (gros) éditeur, a fortiori quand on débute dans le métier. Mieux vaut privilégier la forme romanesque, plus longue, mais plus facilement vendable. Si vous êtes attaché à l’une de vos nouvelles, vous pouvez par exemple essayer de l’étoffer pour en faire un roman.

6. Retravaillez votre livre avant de le proposer à un éditeur
Il est rare qu’un éditeur achète un manuscrit dont le récit est mal ficelé, juste parce que l’idée est bonne. C’est encore plus vrai quand il s’agit d’un auteur inconnu qui cherche à faire publier son premier roman. Sachez que vous devez retravailler votre roman plusieurs fois avant de le présenter. N’envoyez jamais le premier jet de votre manuscrit dès que vous avez inscrit le point final. Adressez-vous plutôt à un conseiller littéraire professionnel qui vous aidera à perfectionner votre roman. Après avoir lu et analysé votre manuscrit, il vous dira ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et il vous donnera des pistes de retravail.

Découvrez la suite de nos 12 conseils pour écrire votre premier roman

(Crédit photo : © mast3r – Fotolia.com)

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services 317x317

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Faites retravailler votre manuscrit !

visu-reecriture-carre

Vous avez écrit le premier jet de votre manuscrit et vous souhaitez que quelqu’un d’autre le retravaille ? Confiez-le à l’un de nos conseillers littéraires. En savoir +

Partagez cet article

2 thoughts on “12 conseils pour écrire votre premier roman (1ère partie)

  1. Delphine

    Je trouve la plupart des conseils bons…mais ça ne répond pas vraiment à ma question COMMENT écrire un roman.Je commence par quoi ?J’ai besoin de quoi ?etc…

    Reply
    • Marc-Antoine

      @Delphine, je suis d’accord avec toi ça ne réponds pas à la question principale. Moi aussi je débute et je cherches les mêmes informations. Voici ce que j’ai glanés à droite et a gauche, dans la dernière année.

      Fait des fiches de personnages, des fiches de lieux, des fiches pour les objets. Plus il y a de détails mieux c’est et plus c’est découpé mieux c’est. Tes personnage auront l’aire plus vivant tes lieux et tes objets seront mieux décrit. N’hésite pas à faire des recherches afin de d’ajouter des détails.

      Des recherches, sa peut être lire des articles sur wikipedia ou d’autres sites, si ton histoire traite d’une discipline spécifique. Exemple si l’un de tes personnage fait du judo, regarder des vidéo de judo sur youtube afin de d’écrire une prise particulière peut être une bonne idée mais en même temps ça peu t’aider décrire un dojo. Ça peut aussi être, lire d’autres romans, regarder des films. Il ne s’agit pas de copier un personnage ou un lieu mais de gardé les trait qui nous intéresse ou au contraire quel cliché est-ce qu’on préfère éviter.

      Faire des fiches structuré est important parce qu’elle te permette de retrouver rapidement les informations sur tes personnage, tes lieux et tes objets. Tu n’a pas à relire ton texte en entier parce que tu ne te rappelle plus à quel moment dans le récit ton personnage mentionne qu’il est incapable d’effectuer une prise de judo précise. peut-être que c’est l’Ō-uchi-gari mais t’en ai pas certaine. Afin de préserver une cohérence tout au long de ton récit, il sera donc important de mettre tes fiche a jours et de t’y référer fréquemment. Sa serait un peu bête que ton judoka soit droitier au début du récit et gaucher à la fin et que le fait qu’il soit gaucher lui permette de surprendre son adversaire.

      Si t’es en panne d’idée pour l’action et les péripéties, tu peux te livrer a un exercice tout bête. Tu prend deux personnages choisit au hasard (ou plus), tu les place dans un des lieux choisit au hasard avec un objet choisit au hasard (ou plusieurs). Tu te demande quel sont les liens qui unis tous ces éléments? Pourquoi est-ce que les personnage sont là? Qu’est-qu’ils ressentent face a ce lieu ou a cette objet? Dans ce lieu, ou avec cet objet, quel action est-il possible d’entreprendre? Après une heure de réflexion tu devrais avoir une idée si cette scène peut être adapté afin d’être utilisé dans ton récit. Même si la réponse est non je te conseil de conservé cette scène . Peut-être quand changeant l’un des éléments la scène deviendra plus cohérente avec le reste de ton histoires mais que ce n’est pas évidant pour le moment. Peut-être qu’elle servira dans un autre histoire. Peut-être qu’elle donnera une nouvelle direction à ton histoire.

      Finalement je te recommande d’utilisé un logiciel pour faire tes fiches et découpé tes scènes. Autrement tu va te retrouvé avec une grosse arborescence de fichier et de dossier et tu risque de t’y perdre. Personnellement j’utilise yWritter il est gratuit, il y a une version francophone et il est assez facile a prendre en main.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.